Hausse des cas de COVID-19 en Israël : nouvelles restrictions en vigueur
Rechercher

Hausse des cas de COVID-19 en Israël : nouvelles restrictions en vigueur

Le gouvernement limite les réunions à 100 personnes en extérieur dès le 9 juillet et les événements culturels à 250 personnes; Netanyahu indemnisera les préjudices subis

Des Israéliens portant des masques faciaux sont vus dans la rue Jaffa à Jérusalem, le 28 juin 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des Israéliens portant des masques faciaux sont vus dans la rue Jaffa à Jérusalem, le 28 juin 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le gouvernement a décidé lundi de limiter les rassemblements publics et de réimposer certaines restrictions précédemment utilisées pour endiguer l’épidémie de coronavirus, après qu’une deuxième vague d’infections au cours du mois dernier n’a montré aucun signe de ralentissement.

Le cabinet dit du coronavirus, un groupe ministériel chargé de superviser la réponse d’Israël à la pandémie, a décidé de limiter les rassemblements publics à 50 personnes, a déclaré le bureau du Premier ministre.

Toutefois, la capacité des lieux de manifestations en salle sera plafonnée à 100 personnes – contre 250 actuellement – et la capacité des lieux de manifestations en plein air restera inchangée à 250, selon la déclaration. Cette restriction entrera en vigueur le 9 juillet et expirera le 31 juillet, à moins qu’elle ne soit prolongée.

Les manifestations culturelles resteront limitées à 250 personnes. Les funérailles et les circoncisions seront limitées à 50 personnes, tout comme les prières dans les synagogues et autres lieux de culte.

Les examens universitaires et des collèges seront organisés à distance, selon la décision, qui exige également qu’au moins 30 % des employés du secteur public travaillent à domicile.

Une réunion du cabinet sur le coronavirus s’est terminée dimanche sans qu’aucune décision ne soit prise, en raison d’un désaccord entre les ministres.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 28 juin 2020. (RONEN ZVULUN / POOL / AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les décisions de lundi ont été approuvées à l’unanimité et s’est engagé à ce que le gouvernement indemnise les secteurs touchés par les nouvelles restrictions.

« L’argent promis arrivera aux gens, et nous allons introduire des plans innovants pour faire tourner notre économie », a déclaré M. Netanyahu à l’ouverture de la réunion des factions de son parti Likud, après la fin de la réunion du cabinet Coronavirus.

« En même temps, nous concilions la santé et la vie avec la préservation de l’économie », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré que le gouvernement devrait anticiper sa réponse sur une année plutôt que sur des semaines. En ouvrant la réunion de son parti Kakhol lavan, il a déclaré qu’il avait demandé que la réponse opérationnelle à l’épidémie soit transférée à son ministère.

« Nous devons nous mettre d’accord sur une gestion plus efficace des opérations et de la prise de décision », a-t-il déclaré. « La réglementation de haut en bas devrait relever du ministère de la Santé, et la mise en œuvre au ministère de la Défense et au Commandement du Front intérieur, qui dispose des meilleurs outils opérationnels.

« Tout ce qui n’est pas lié à la lutte contre le coronavirus attendra les jours suivants », a-t-il déclaré, faisant apparemment allusion au projet de Netanyahu d’annexer des parties de la Cisjordanie à partir du 1er juillet.

Des personnes portant des masques marchent à Jérusalem, le 24 juin 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Lundi après-midi, le ministère de la Santé a enregistré 492 nouveaux cas de COVID-19 au cours des 24 heures précédentes. Selon le ministère de la Santé, une autre personne est morte du virus, ce qui porte à 319 le nombre de cas recensés au niveau national depuis le début de la pandémie. Il n’y a pas eu de détails immédiats sur le dernier décès.

Le nombre total de cas est passé à 23 989 lundi, dont 17 114 ont guéri. Sur les 6 556 cas actifs, 46 étaient dans un état grave, dont 24 sous respirateur. 58 autres étaient dans un état modéré et les autres présentaient des symptômes légers ou n’en présentaient pas.

Le ministère a indiqué que 10 138 tests ont été effectués dimanche.

Le nombre de cas de virus actifs a augmenté de plus de 4 000 depuis le 1er juin, après la réouverture de l’économie et des écoles par le gouvernement en mai.

Netanyahu a déclaré dimanche qu’Israël était confronté à une « vague croissante » d’infections, mais le gouvernement et les hauts responsables de la santé ont maintenu la semaine dernière qu’un autre confinement à l’échelle nationale pouvait encore être évité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...