Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Hausse du nombre de suicides et de décès au sein de Tsahal en 2022

Selon l’armée, 14 soldats se sont suicidés, six ont trouvé la mort dans des accidents de voiture et trois sont morts au combat

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Obsèques du sergent d’état-major Ido Baruch dans le cimetière militaire de Gedera, le 12 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Obsèques du sergent d’état-major Ido Baruch dans le cimetière militaire de Gedera, le 12 octobre 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Selon des statistiques publiées mardi, l’armée israélienne a enregistré une hausse du nombre de soldats tués en 2022 – 44 contre 31 en 2021 – comme du nombre de suicides.

Le suicide demeure la principale cause de décès, avec pas moins de 14 soldats qui se sont donnés la mort en 2022, contre 11 en 2021.

La plupart de ces suicides sont le fait de soldats de sexe masculin effectuant leur service, a déclaré aux journalistes le général de brigade Yoram Knafo, chef d’état-major de la Direction du personnel de Tsahal.

Il a ajouté que deux de ces suicides avaient été commis par des soldats isolés, sans famille en Israël ou en rupture avec celle-ci.

Par ailleurs, trois soldats sont morts au combat en 2022 : le major Bar Falah, le sergent d’état-major Ido Baruch et la sergente Noa Lazar.

Falah a été tué par des tirs palestiniens contre la barrière de sécurité en Cisjordanie en septembre, Baruch lors d’une fusillade près de Naplouse en Cisjordanie, en octobre, et Lazar a été abattue à un poste de contrôle, à Jérusalem-Est, en octobre également.

Rappelons trois autres décès, exclus des chiffres de Tsahal pour 2022 en raison de l’appartenance des victimes à la police des frontières, sur laquelle Tsahal n’a pas compétence : celui du sergent Noam Raz, commando de police tué à la fin d’une opération à Jénine, en Cisjordanie, en mai, et des agents de la police des frontières, Yazan Falah et Shirel Aboukrat, tous deux âgés de 19 ans, tués dans une attaque terroriste à Hadera, en mars.

Par ailleurs, toujours en 2022, six soldats ont trouvé la mort dans des accidents de voiture lorsqu’ils étaient en permission et dix soldats sont morts suite à des maladies.

Enfin, six soldats ont été tués dans des accidents de travail ou lors d’entraînements et un autre, dans un accident de voiture en service. En 2021, un décès accidentel avait été enregistré par l’armée.

L’armée a également enregistré une nette augmentation du nombre de soldats grièvement blessés, avec 158 blessés en 2022 contre 92 en 2021, ce qu’elle justifie par une modification des critères de « blessure grave », applicables à tout soldat hospitalisé en soins intensifs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.