Havas rachète l’agence de publicité israélienne Inbar Merhav G
Rechercher

Havas rachète l’agence de publicité israélienne Inbar Merhav G

La société israélienne, basée à Tel Aviv, s’appellera désormais Havas Inbar Merhav G Ltd ; Havas avait déjà racheté l'agence de communication israélienne Blink en 2017

Le logo du Havas Group.
Le logo du Havas Group.

Havas, groupe français de conseil en communication dirigé par Yannick Bolloré, a fait l’acquisition de l’agence ce publicité israélienne Inbar Merhav G, qui compte 60 salariés, a rapporté le magazine CBNews.

La société israélienne, basée à Tel Aviv et fondée en 1999, s’appellera désormais Havas Inbar Merhav G Ltd. Elle est spécialisée en stratégie marketing, conseil et création et continuera à opérer de manière indépendante. Elle est dirigée par Chen Inbar (CEO), Yaron Merhav (Managing Partner), Or Gleicher et Ben Sever (co-CEOs)

Elle compte parmi ses clients les sociétés Swarovski, Nissan, Hyundai, Kia, JDE, Reckitt Benckiser, Isrotel, The Open University, Infiniti, Steimatzky, Idigital et DavidShield

Inbar Merhav G avait racheté les agences Lin&Lin en 2011 et FGG en 2016 et était affiliée au mastodonte Havas depuis 2013.

Havas avait déjà racheté l’agence de communication israélienne Blink en 2017.

« Israël est le champion de l’innovation et de l’entrepreneuriat », a déclaré Yannick Bolloré, PDG d’Havas, dans un communiqué. « C’est un réel plaisir de pouvoir développer notre réseau sur ce marché grâce à cette opération. Le pays compte davantage de start-ups que d’autres pays d’une taille bien plus importante. L’amélioration des relations commerciales entre Israël et les Emirats arabes unis, où nous sommes également solidement implantés, laisse entrevoir de nouvelles opportunités de collaboration. Nous avons hâte de pouvoir collaborer avec Chen, Yaron et leurs équipes ainsi que leurs clients, ils seront une source d’inspiration constante pour l’ensemble du groupe grâce à leur énergie créative, leurs innovations technologiques et leurs idées porteuses de sens. »

Yannick Bolloré s’était rendu en Israël en 2013 lors de la visite officielle du président François Hollande. Il avait notamment signé un accord avec le prestigieux Technion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...