Hedi Fried, une rescapée de la Shoah debout contre les néo-nazis suédois
Rechercher

Hedi Fried, une rescapée de la Shoah debout contre les néo-nazis suédois

La survivante, figure suédoise du militantisme, continue de manifester notamment face au Mouvement de la résistance nordique, un mouvement néo-nazi suédois

Hedi Fried, la survivante qui manifeste face aux néo-nazis suédois à 94 ans (Crédit: Wimimedia Commins/Frankie Fouganthin)
Hedi Fried, la survivante qui manifeste face aux néo-nazis suédois à 94 ans (Crédit: Wimimedia Commins/Frankie Fouganthin)

Elle est une survivante de d’Auschwitz et de Bergen-Belsen, une auteure et une psychologue d’origine roumaine débarquée en Suède en 1945 à bord du bateau M/S Rönnskar affrété par la Croix rouge.

Aujourd’hui, elle a 94 ans et elle « est fatiguée, » rapporte Le Monde qui lui consacre un portrait.

« Figure de proue de la lutte contre l’extrême droite en Suède, toujours en première ligne » Hedi Fried est « partout où les néonazis suédois défilent, la frêle nonagénaire se dresse sur leur passage ».

Comme « à Stockholm, quand le Mouvement de la résistance nordique (NMR) marche dans les rues de la capitale, le 25 août. A Ludvika, bastion des néo-nazis, dans la province de Dalécarlie, le 1er septembre ».

Le journal rapporte qu’avant les dernières élections législatives elle « a invité les leaders politiques du pays chez elle, pour boire le café et manger de la smörgåstårta – un pain-surprise au poisson et à la mayonnaise ».

Elle leur a parlé politique : « Je leur ai dit de rester fermes sur leurs positions, de ne pas lâcher ni faire de concessions, parce que c’est comme cela que les SD [Sverigedemokraterna, Démocrates de Suède, extrême droite] progressent ».

Lors des dernières législatives début septembre, l’extrême-droite a connu une forte poussée électorale au détriment des partis traditionnels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...