Helen Mirren interprétera Golda Meir dans « Golda »
Rechercher

Helen Mirren interprétera Golda Meir dans « Golda »

L'actrice prêtera ses traits à la seule Première ministre israélienne dans un biopic se déroulant pendant la guerre de Yom Kippour ; Shira Haas reprendra le rôle dans une série

Helen Mirren (AP/Markus Schreiber)
Helen Mirren (AP/Markus Schreiber)

JTA — C’est un moment qui peut être qualifié de Meir.

L’actrice oscarisée Helem Mirren va interpréter Golda Meir, la seule Première ministre à avoir dirigé Israël, dans un biopic dont l’action se déroulera pendant la guerre de Yom Kippour.

Le tournage de « Golda » devrait commencer dans l’année, a fait savoir le Hollywood Reporter.

Cette nouvelle suit l’annonce faite, le mois dernier, de la réalisation d’une autre série sur Golda Meir intitulée « La Lionne » et dont le premier rôle sera tenu par l’actrice israélienne Shira Haas, devenue célèbre à l’international grâce à la pertinente mini-série « Unorthodox« .

Si « La Lionne » suivra les traces de Meir, « sa naissance à Kiev, son enfance américaine dans le Milwaukee, son rôle dans la formation d’Israël et son ascension, jusqu’à devenir la première et unique Première ministre du nouvel État », selon un article paru dans Deadline, « Golda », pour sa part, se concentrera sur la période troublée de la guerre de Yom Kippour.

Comme tous les autres Israéliens, Meir et les membres de son cabinet exclusivement masculin avaient été pris par surprise par l’attaque perpétrée par les forces égyptiennes, syriennes et jordaniennes à la veille de la fête, en 1973.

La Première ministre Golda Meir lors d’une conférence de presse à l’ambassade israélienne à Rome, le 15 janvier 1973. (AP Photo/Giuseppe Anastasi)

Le conflit sanglant qui avait suivi – qui est dépeint dans la récente production israélienne très applaudie « Valley of Tears », diffusée sur HBO Max — avait entamé le sentiment croissant de confiance en soi de la nation dans une région assiégée.

« Golda » sera réalisé par le réalisateur israélien Guy Nattiv, qui a remporté l’oscar du meilleur court-métrage en 2018 pour l’incroyable « Skin », un film consacré aux néonazis qu’il a ultérieurement développé en long-métrage de fiction.

« Je suis né pendant la guerre de Yom Kippour et je me sens pour cette raison très honoré de pouvoir raconter cette histoire fascinante au sujet de la seule et unique femme à avoir jamais gouverné Israël », a déclaré Nattiv.

« Le script brillant de Nicholas Marton plonge dans le dernier chapitre de Golda – ce moment où le pays subit une attaque-surprise meurtrière pendant la journée la plus sainte de l’année ».

Il a ajouté : « Rien ne m’enthousiasme davantage que cette perspective de travailler avec la légendaire Helen Mirren dans le but de donner vie à cette histoire épique, bouleversante et complexe ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...