Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Herzliya : Des ministres Likud soutiennent un ex-criminel en lice aux municipales

Des personnalités du parti ont défilé lors du lancement de la campagne de Rafi Chaim-Kedoshim, membre d'une famille du crime locale condamné à la prison à quatre reprises

Le candidat au Conseil municipal de Herzliya Rafi Chaim-Kedoshim, du Likud, s'exprime lors du lancement de sa campagne en présence de ministres, dont  Galit Distel Atbaryan, à gauche. (Capture d'écran/ Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Le candidat au Conseil municipal de Herzliya Rafi Chaim-Kedoshim, du Likud, s'exprime lors du lancement de sa campagne en présence de ministres, dont Galit Distel Atbaryan, à gauche. (Capture d'écran/ Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Un certain nombre de ministres du Likud ont apporté leur soutien véhément, lundi soir, à un repris de justice qui se présente aux prochaines élections municipales à Herzliya.

Rafi Chaim-Kedoshim, personnalité célèbre de la branche du parti du Likud à Herlzliya, une ville huppée du centre du pays, a été condamné à la prison à quatre reprises et il appartiendrait à une famille locale du crime organisé. Le lancement de sa campagne a eu lieu en présence de nombreux membres du gouvernement.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, la ministre des Transports Miri Regev, le ministre de la Culture Miki Zohar, le ministre de l’Énergie Israel Katz, la ministre de la Diplomatie publique Galit Distel-Atbaryan et d’autres députés et figures du Likud se trouvaient dans la salle qui accueillait l’événement.

Kedoshim, membre de la famille du crime du même nom, a été condamné à la prison à quatre reprises pour des actes de violence, pour enlèvement et extorsion, entre autres. Il a aussi été impliqué dans des encaissements de chèque au marché noir. Selon la Douzième chaîne, son incarcération la plus récente remonte à il y a une vingtaine d’années.

Il s’est distingué, ces dernières années, dans la branche locale du Likud après avoir recruté des centaines de nouveaux membres pour la formation.

La fête de Pourim dont il était l’initiateur, au début de l’année, avait réuni un certain nombre de ministres du Likud – notamment le ministre de la Justice Yariv Levin, ce qui avait mécontenté certains à ce moment-là.

« Qu’ils écrivent donc leurs gros titres », a dit Katz dans un discours prononcé lors du lancement de la campagne, une allocution qui a été partagée sur les réseaux sociaux, semblant faire référence au soutien apporté par le parti à un criminel. « Il y a quelque chose pourtant à observer ici – un homme qui a pris son destin en main, qui fait un acte de bonté, qui est un activiste public… Je suis fier de me tenir ici ce soir ».

Katz a précisé qu’il s’exprimait « au nom du Premier ministre Benjamin Netanyahu, au nom du gouvernement d’Israël… nous avons besoin d’un Likud fort à Herzliya. »

Kedoshim est en tête de la liste présentée par le Likud pour les prochaines élections au conseil municipal de Herzliya et, selon des informations locales, il convoiterait un poste d’adjoint au maire.

S’exprimant également lors de cet événement, Zohar a laissé entendre que l’ancien escroc « a changé » et il a appelé les résidents à voter pour lui.

« Tout le monde a le droit à une chance », a déclaré Zohar, des propos qui ont été rapportés par le site d’information Ynet. « Votez pour Rafi, il en vaut la peine. Il y a des gens qui parviennent à s’extraire d’une situation difficile, comme celle dans laquelle il se trouvait – et tout le monde a droit à une chance. Rafi fait un travail formidable pour les habitants de la ville. »

De son côté, Kedoshim a indiqué « qu’à cause de mon passé, il y a un avenir – il y a un avenir pour tous les jeunes qui ont été rattrapés par leurs activités criminelles, des jeunes que je soutiens depuis une décennie. »

Un petit groupe de protestataires se sont réunis aux abords de la salle, à Herzliya, huant les ministres à leur arrivée et criant « Rentrez chez vous ».

Au début de l’année, Kedoshim avait été filmé en train d’insulter des manifestants anti-gouvernement à Herzliya alors qu’il se trouvait en moto, avant d’accélérer et de quitter les lieux.

Son fils, Israel Kedoshim, a été condamné en 2017 pour avoir été lié au meurtre d’Eli Tabib, ancien propriétaire du club de football du Beitar Jerusalem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.