Herzog au Labour : visitez Yad Vashem, rappelez-vous ce qui est arrivé aux Juifs
Rechercher
« Quand ils arriveront, je le leur ferai visiter moi-même, pour leur rappeler les réalités douloureuses qu'ils ont peut-être oubliées, mais dont nous nous souvenons chaque jour »

Herzog au Labour : visitez Yad Vashem, rappelez-vous ce qui est arrivé aux Juifs

Le chef de l'opposition intervient sur la question de l’antisémitisme au sein du parti britannique, après la suspension d’un Livingstone toujours impénitent pour avoir déclaré que Hitler soutenait le sionisme

Isaac Herzog à une réunion de l'Union sioniste au parlement israélien, le 22 février 2016  (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)
Isaac Herzog à une réunion de l'Union sioniste au parlement israélien, le 22 février 2016 (Crédit : Miriam Alster / FLASH90)

Le chef de l’opposition en Israël, Isaac Herzog, a répondu furieusement samedi sur l’affaire montante portant sur l’antisémitisme au sein du parti Travailliste britannique, invitant ses hauts fonctionnaires à visiter le musée Yad Vashem à Jérusalem pour qu’ils se souviennent des résultats de l’antisémitisme.

Dans un long post Facebook, Herzog, qui dirige l’Union sioniste, a descendu en flammes les commentaires « répugnants » tenus jeudi par l’ancien maire de Londres, Ken Livingstone. Ce dernier avait dit que Hitler a soutenu le sionisme « avant qu’il ne devienne fou ».

Herzog a également fustigé la « collègue antisémite » de Livingstone, la députée Naz Shah. Cette semaine, un post Facebook de 2014 demandant le démantèlement de l’Etat d’Israël, des tweets pro-Hamas et une comparaison des Israéliens avec Hitler, tous à l’origine de Shah, ont été révélés.

Naz Shah et Ken Livingstone ont tous deux été suspendus du parti.

« Hitler était un sioniste ?! » Herzog a écrit au début de son poste, qui incluait une copie d’une lettre qu’il a envoyée au leader travailliste, Jeremy Corbyn, l’invitant à Yad Vashem.

« Voici ce que dit un haut fonctionnaire du parti Travailliste britannique. Une misérable et méprisable déclaration antisémite », a continué Herzog.

Ken Livingstone devant sa maison, à Londres, vendredi 29 avril 2016. (Crédit photo : capture d'écran YouTube)
Ken Livingstone devant sa maison, à Londres, vendredi 29 avril 2016. (Crédit photo : capture d’écran YouTube)

« Ce matin, j’ai envoyé une lettre acerbe au chef du parti Travailliste et à la direction du parti, dans laquelle je mets en garde contre la maladie de l’antisémitisme et ses conséquences. Il n’y a pas de mots pour exprimer à quel point ces déclarations et d’autres prononcées au sein de son parti au cours des derniers jours sont répulsives.

« Mais il ne suffit pas de condamner et d’être choqué. J’ai décidé d’inviter les chefs du parti Travailliste, précisément durant la semaine [israélienne] de la Journée de la Shoah, pour qu’ils visitent Yad Vashem pour qu’ils comprennent à quel point les déclarations de Livingstone sont choquantes ».

« Quand ils arriveront, je le leur ferai visiter moi-même, pour leur rappeler les réalités douloureuses qu’ils ont peut-être oubliées, mais dont nous nous souvenons chaque jour. »

Naz Shah avec l'ancien maire de Londres, Ken Linvingstone, à Bradford, en avril 2015, avant son élection comme députée travailliste. (Crédit photo : Wikimedia Commons, goodadvice.com, CC BY-SA 4.0)
Naz Shah avec l’ancien maire de Londres, Ken Linvingstone, à Bradford, en avril 2015, avant son élection comme députée travailliste. (Crédit photo : Wikimedia Commons, goodadvice.com, CC BY-SA 4.0)

« A Livingstone, qui a dit que Hitler avait soutenu le sionisme, et qui refuse de s’excuser, et à sa collègue antisémite Shah, qui a suggéré que nous nous déplacions aux États-Unis, je vous offre ce rappel : la dernière fois que quelqu’un a conduit les Juifs d’un endroit à un autre, c’était en train vers les camps de concentration. Mais cela ne se reproduira pas. Cela ne se produira pas parce que nous avons appris la leçon de ces antisémites, et nous allons traiter avec eux avant qu’ils essaient de nous faire du mal. »

« A Livingstone, qui a dit que Hitler avait soutenu le sionisme, et qui refuse de s’excuser, et à sa collègue antisémite Shah, qui a suggéré que nous nous déplacions aux États-Unis, je vous offre ce rappel : la dernière fois que quelqu’un a conduit les Juifs d’un endroit à un autre, c’était en train vers les camps de concentration. Mais cela ne se reproduira pas. « 

« Il est important pour moi de dire que, beaucoup au sein du parti Travailliste [britannique] sont de vrais amis d’Israël et luttent contre l’antisémitisme. Mais il suffit qu’une minorité rejectionniste se fasse entendre, comme celle de Livingstone et de Shah pour continuer à cultiver l’antisémitisme et la haine d’Israël.

« Ceci est un danger qu’il faut contrer avec chaque outil éducatif, politique et juridique. Ce sont des pépinières où pousse le méprisable mouvement BDS… qui doivent être démantelées ».

« Quand, lors des journées commémoratives de l’Holocauste, nous prononçons la phrase ‘Plus jamais ça !’, c’est à ces antisémites que nous faisons référence ! »

Posted by ‎יצחק (בוז'י) הרצוג – Isaac Herzog‎ on Saturday, 30 April 2016

Posted by ‎יצחק (בוז'י) הרצוג – Isaac Herzog‎ on Saturday, 30 April 2016

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...