Herzog et Bennett rencontrent la délégation olympique israélienne
Rechercher

Herzog et Bennett rencontrent la délégation olympique israélienne

Les athlètes israéliens ont participé à une réception à Jérusalem ; le Premier ministre a affirmé que tous méritaient des éloges pour la fierté qu'ils ont apportée à la nation

Artem Dolgopyat (G), le président Isaac Herzog (C) et Linoy Ashram (D) avec leurs médailles d'or olympiques à la résidence du président à Jérusalem, le 16 août 2021 (Crédit : Itay Beit-On/GPO).
Artem Dolgopyat (G), le président Isaac Herzog (C) et Linoy Ashram (D) avec leurs médailles d'or olympiques à la résidence du président à Jérusalem, le 16 août 2021 (Crédit : Itay Beit-On/GPO).

Le président Isaac Herzog et le Premier ministre Naftali Bennett ont accueilli la délégation olympique israélienne – qui a ramené le plus de médailles de l’histoire – lors d’une cérémonie lundi, félicitant les athlètes pour leurs succès et les remerciant pour la fierté qu’ils ont apportée au pays.

« Vous avez fait l’histoire dont les athlètes israéliens rêvaient depuis des années. L’hymne a été joué non pas une, mais deux fois », a déclaré Herzog.

« Linoy [Ashram], Artem [Dolgopyat], l’équipe de judo, Avishag [Semberg] et tous les athlètes – ceux qui ont tout donné, ceux qui étaient si proches et ceux qui ont donné toute leur âme – au nom du peuple d’Israël, je vous dis merci. Merci pour l’inspiration que vous avez donnée aux générations futures et à tout notre peuple. Merci à nos étoiles. Vous êtes nos héros et nous sommes très fiers de vous. »

M. Herzog a également plaisanté en affirmant que le nombre de médailles record était peut-être dû au fait que lui et M. Bennett venaient de prendre leurs nouvelles fonctions.

« Nous sommes tellement heureux et excités. Il y a deux choses qui sont la grande surprise de ces Jeux olympiques, et elles ne sont pas ce que vous pensez – premièrement, il n’y a jamais eu autant de médailles gagnées avant que Bennett et moi n’entrions en fonction, et deuxièmement, c’est la première fois que le président et le Premier ministre organisent cet événement conjointement. »

« Vous avez rendu tout un pays fier et heureux, et vous nous avez laissés sans voix », a déclaré M. Herzog. « Vous avez fait preuve de capacités physiques et mentales, et vous avez atteint des réalisations individuelles et collectives. Vous avez brisé un plafond de verre. »

La délégation olympique d’Israël à la résidence du président à Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : Itay Beit-On/GPO)

Bennett s’est adressé à ceux qui n’avaient pas remporté de médailles, affirmant qu’ils méritaient eux aussi les éloges.

« Je veux m’adresser à ceux qui sont revenus sans médaille. Vous avez peut-être reçu moins d’attention, mais vous ne méritez pas moins de notre reconnaissance », a déclaré le Premier ministre. « Le long chemin que vous avez parcouru depuis votre enfance avec les longues heures d’entraînement et le message que vous avez envoyé aux jeunes d’Israël de ce que vous pouvez faire si vous faites des efforts – c’est l’essentiel et nous vous en sommes reconnaissants. »

Le Premier ministre Naftali Bennett salue le gymnaste médaillé d’or Artem Dolgopyat à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

« La délégation nous a offert des moments de fierté et de bonheur pendant une période complexe pour nous tous », a déclaré Bennett. « Le drapeau israélien a été hissé sur le podium des vainqueurs à quatre reprises et, à deux reprises, nous avons eu le privilège d’entendre l’hymne national israélien, l’Hatikvah. Un pays entier a été ému et a essuyé une larme. »

L’ancien président Reuven Rivlin, le ministre des Sports et de la Culture Chili Tropper et deux veuves d’athlètes tués lors du massacre d’Israéliens aux JO de Munich en 1972 – Ankie Spitzer et Ilana Romano – ont également assisté à l’événement. La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2020 comprenait, pour la première fois, une commémoration officielle des personnes tuées lors de l’attaque terroriste.

L’ancien président Reuven Rivlin (à droite), le Premier ministre Naftali Bennett (au centre) et le président Isaac Herzog lors d’une cérémonie pour la délégation olympique d’Israël à la résidence présidentielle à Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les gymnastes israéliens médaillés d’or se sont exprimé au nom de leurs coéquipiers et ont exprimé leur gratitude à tous ceux qui les ont soutenus.

« Nous avons ressenti votre soutien. Nous savions que l’État d’Israël tout entier était derrière nous, quel que soit le résultat obtenu, et c’est cela l’esprit israélien », a déclaré Ashram. « Nous n’arrivons toujours pas à croire que cela s’est produit et on attend toujours que quelqu’un nous réveille, même si c’est peut-être mieux que nous ne nous réveillions pas de ce rêve. »

Dolgopyat a déclaré que même si les athlètes étaient ceux qui recevaient la reconnaissance, rien de tout cela n’aurait été possible sans tous ceux qui travaillent en coulisses.

« La gloire et l’honneur vont à ceux qui sont sur le devant de la scène, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Nous n’aurions rien pu faire sans nos entraîneurs », a déclaré Dolgopyat avec sa modestie habituelle, avant de remercier également le Comité olympique israélien et les familles de tous les athlètes.

Linoy Ashram et Artem Dolgopyat avec leurs médailles d’or à la Résidence présidentielle à Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Israël a réalisé des exploits historiques au cours des 17 jours de compétition, avec la meilleure performance olympique de son histoire à Tokyo. Arrivé aux Jeux avec seulement neuf médailles dans toute son histoire, l’État juif en a remporté quatre autres, dont deux en or – ses deuxième et troisième médailles d’or de tous les temps.

Le premier jour de la compétition, l’Israélienne Avishag Semberg a remporté une médaille de bronze surprise en taekwondo, donnant le ton des performances israéliennes. Et tandis que les judokas israéliens, largement favoris, ont été battus un par un dans leurs combats individuels, ils ont obtenu le bronze dans l’épreuve par équipe mixte – qui faisait ses débuts olympiques cette année.

L’Israélienne Avishag Semberg sur le podium après avoir remporté la médaille de bronze du taekwondo féminin -49kg lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au Makuhari Messe Hall à Tokyo, le 24 juillet 2021. (Crédit : Javier Soriano/AFP)

En gymnastique, deux Israéliens ont atteint le sommet : Dolgopyat, qui a remporté l’or en gymnastique artistique masculine au sol, et Ashram, qui a pris la première place du concours général de gymnastique rythmique féminine.

Jusqu’à cette année, Israël n’avait jamais remporté plus de deux médailles à des Jeux olympiques. Le pays a envoyé un nombre record de 90 athlètes à Tokyo cette année, soit près du double du record de 2016 (47 participants à Rio).

Même en dehors du podium, Israël a établi un certain nombre de records et a réalisé de nombreux exploits.

Matan Roditi, le tout premier nageur olympique en eau libre d’Israël, est arrivé quatrième dans la course de 10 km, dépassant ses propres attentes et marquant un nouveau sommet pour les nageurs israéliens. Marhu Teferi s’est classé 13e au marathon masculin, établissant un record israélien lors d’un marathon olympique.

L’Israélienne Linoy Ashram et l’Italien Lamont Marcell Jacobs portent leur drapeau national lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo 2020, au stade olympique, à Tokyo, le 8 août 2021. (Crédit : Adek BERRY / AFP)

Anastasia Gorbenko est devenue la première nageuse israélienne à se qualifier pour une finale olympique, et la cycliste Omer Shapira était en tête lors de la course cycliste sur route féminine jusqu’à ce qu’elle soit rattrapée par le peloton dans les dernières minutes.

En outre, Israël a également fait ses débuts olympiques à Tokyo dans les épreuves équestres, le tir à l’arc, le baseball et le surf. L’archer Itay Shanny a défié tous les pronostics pour terminer à la neuvième place du classement général, après avoir battu des adversaires bien mieux classés que lui. L’équipe israélienne de baseball, qui a fait l’objet d’un grand battage médiatique, a terminé son parcours en cinquième position sur six équipes, après s’être battue contre une rude concurrence. La favorite pour la médaille de planche à voile, Katy Spychakov, a finalement terminé à la sixième place du classement général.

L’équipe d’Israël a également connu d’autres déceptions : la coureuse Lonah Chemtai Salpeter, qui a mené une grande partie du parcours du marathon de Tokyo 2020 et qui était favorite pour une médaille samedi, a dû interrompre sa course en raison de crampes et a finalement terminé 66e.

Et alors que l’équipe équestre d’Israël a fait ses débuts olympiques cette année, les concurrents du saut d’obstacles individuel et par équipe sont tombés de leurs chevaux et ont été éliminés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...