Rechercher

Herzog « inquiet et troublé » par les sentiments anti-LGBT de Strouk et Rothman

Les commentaires, qualifiés de racistes et discriminatoires, de la députée HaTzionout HaDatit ont été dénoncés par de nombreux politiciens de la coalition sortante

Le président israélien Isaac Herzog remettant le mandat de formation d'un nouveau gouvernement au leader du Likud, Benjamin Netanyahu, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 13 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le président israélien Isaac Herzog remettant le mandat de formation d'un nouveau gouvernement au leader du Likud, Benjamin Netanyahu, à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 13 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le président Isaac Herzog s’est dit très préoccupé dimanche après que deux membres de la Knesset appartenant au parti HaTzionout HaDatit ont suggéré que les entreprises et même les médecins devraient pouvoir refuser de servir les membres issus de la communauté LGBT si cela va à l’encontre de leur foi religieuse.

« Une situation dans laquelle des citoyens en Israël se sentent menacés, en raison de leur identité ou de leur croyance, sape les valeurs démocratiques fondamentales de l’État d’Israël », a déclaré Herzog.

« Les commentaires racistes entendus ces derniers jours contre la communauté LGBT et contre différents groupes et secteurs m’inquiètent et me dérangent beaucoup. »

Strouk a déclaré dimanche que les médecins devraient être autorisés à refuser de fournir des traitements à des patients qui vont à l’encontre de leur foi religieuse, tant qu’un autre médecin est en mesure de fournir le même traitement.

Simcha Rothman, député du parti HaTzionout HaDatit, lors d’une réunion de la commission des Arrangements de la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Soutenant Strouk, son collègue député du parti HaTzionout HaDatit, Simcha Rothman, a fait des commentaires similaires dimanche, affirmant que si un hôtel voulait refuser le service à des personnes homosexuelles pour des raisons religieuses, il aurait le droit de le faire.

« Un propriétaire doit pouvoir faire ce qu’il veut dans son entreprise. Il l’a créée et il ne doit rien à personne », a déclaré Rothman à Kan.

« La loi stipule qu’une entreprise ne peut pas faire de discrimination d’après toute une série de raisons. Ce projet de loi ne cherche pas à abolir l’interdiction générale de la discrimination, mais précise que lorsqu’il y a un obstacle religieux à ce que quelqu’un fasse quelque chose, il lui sera permis de refuser le service – plutôt que de le forcer à faire quelque chose qui contrevient à ses croyances », a déclaré Rothman.

À la question de savoir s’il serait permis à un Juif de refuser de servir des Arabes au motif qu’il estime que ceux-ci ne devraient pas vivre en Terre d’Israël, Rothman a refusé de répondre, refusant également de dire quel mécanisme serait mis en place pour définir si un refus de service est fondé, ou non, sur une croyance religieuse légitime.

Les commentaires de Strouk et de Rothman ont été dénoncés par de nombreux membres de l’opposition entrante et décrits comme racistes, homophobes et discriminatoires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.