Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Hillary Clinton rencontre les proches des otages ; s’en prend à Netanyahu

L'ex-Secrétaire d'État américaine a rencontré une délégation à New York, salué l'action de Tsahal pour éliminer le Hamas de Gaza et accusé le Premier ministre de penser avant tout à son avenir politique

L'ex-Secrétaire d'État américaine Hilary Clinton rencontre les familles d'Israéliens otages du Hamas, en décembre 2023 (Photo : Hostages and Missing Families Forum)
L'ex-Secrétaire d'État américaine Hilary Clinton rencontre les familles d'Israéliens otages du Hamas, en décembre 2023 (Photo : Hostages and Missing Families Forum)

L’ex-secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’est entretenue jeudi avec une délégation de jeunes dont les parents ou frères et sœurs sont otages des groupes terroristes de Gaza, et les a invités à faire pression sur les politiciens pour qu’ils obtiennent la libération de leurs proches avant les fêtes de Noël.

Un communiqué publié jeudi par le Forum des proches d’otages et de personnes disparues a déclaré que si Clinton avait effectivement salué les succès de l’offensive de Tsahal dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, la libération des otages devait être la priorité absolue.

Lors d’une réunion à New York, Mme Clinton a rendu hommage au travail « considérable » accompli par les proches et le forum et les a invités à continuer en ce sens.

Selon plusieurs médias israéliens, Clinton, qui manifeste son soutien à Israël depuis le début de la guerre, a par ailleurs reproché au Premier ministre Benjamin Netanyahu d’être trop préoccupé par son propre avenir politique en une période des plus critiques pour Israël.

Selon ces mêmes sources, 16 représentants du Forum des proches d’otages ont pris part à cette réunion à New York, pour parle de leurs proches avec l’ex-Secrétaire d’État.

La guerre a éclaté après le massacre du Hamas, le 7 octobre dernier, perpétré par 3 000 terroristes venus de Gaza qui se sont introduits en Israël pour y tuer près de 1 200 personnes et kidnapper plus de 240 otages de tous âges, le tout sous un déluge de roquettes tirées sur les villes israéliennes. La grande majorité des personnes tuées ou enlevées par ces hommes armés étaient des civils.

En novembre, Clinton a donné une longue explication de la situation à Gaza et des raisons pour lesquelles elle n’appelait pas au cessez-le-feu qui a vite fait le tour de la toile.

« Rappelez-vous, il y a eu un cessez-le-feu le 6 octobre, que le Hamas a rompu par son assaut barbare contre des civils pacifiques », a-t-elle déclaré à « The View », une émission de la chaîne ABC. « Il y a eu un cessez-le-feu. Il n’a pas tenu parce que le Hamas a choisi de le faire voler en éclats. »

« Cela fait des années que le Hamas rompt les cessez-le-feu », a-t-elle déclaré à l’antenne d’ABC, réaffirmant le « droit d’Israël a se défendre ».

« Rappelons-nous que plus de 240 innocents – pas uniquement des Israéliens – sont otages à Gaza », a-t-elle souligné. « Il s’agit d’une prise d’otages internationale. »

Clinton s’était exprimée pour « The View » avant la trêve d’une semaine, fin novembre, à la faveur de laquelle le Hamas a libéré 105 otages civils en échange de 240 prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël. On estime à 129 le nombre d’otages encore à Gaza, sans doute pas tous en vie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.