Hollande opposé au boycott d’Israël
Rechercher

Hollande opposé au boycott d’Israël

Netanyahu déclare que le PDG du géant des télécommunications devrait venir en Israël s’il veut discuter du retrait total du pays de sa compagnie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président français François Hollande à Paris, le 31 octobre 2012. (Crédit : Avi Ohayon/Flash 90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président français François Hollande à Paris, le 31 octobre 2012. (Crédit : Avi Ohayon/Flash 90)

Le président français François Hollande a exprimé dimanche son opposition ferme à toute forme de boycott contre l’État juif, au milieu de tensions consécutives aux commentaires formulées par le PDG du géant des télécommunications Orange sur un possible retrait de la compagnie d’Israël.

Parlant au téléphone avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, Hollande a exprimé clairement son désir de maintenir des liens économiques forts entre Israël et la France.

« Lors de la conversation, le président français a exprimé son opposition forte au boycott d’Israël et son désir de conserver les liens économiques entre les pays », pouvait-on lire dans un communiqué.

Le premier ministre a dénoncé l’accord à venir avec l’Iran et exprimé à nouveau son engagement envers la solution à deux États.

Il condamne la tentative de la France de faire voter une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies qui forcerait à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens.

Une telle tentative « ne ferait qu’éloigner les chances d’un accord de paix entre Israël et les Palestiens », explique-t-il en ajoutant que « ces tentatives donnent des raisons aux Palestiniens pour ne pas entrer en négociations directes [avec Israël] sans conditions préalables. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...