Hommage au ‘Schindler suisse’ qui a sauvé des milliers de Juifs durant la Shoah
Rechercher

Hommage au ‘Schindler suisse’ qui a sauvé des milliers de Juifs durant la Shoah

Une salle au palais fédéral de Berne où les décisions politiques sont prises a été renommée d’après le diplomate Carl Lutz

Carl Lutz, qui a travaillé comme  vice consul de la Suisse à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale et a contribué à sauver environ 86 000 Juifs des nazis, le 1er janvier 1944 (Crédit : CC BY-SA 3.0 FORTEPAN / ARCHIV FÜR ZEITGESCHICHTE ETH ZÜRICH / AGNES HIRSCHI / Wikipédia)
Carl Lutz, qui a travaillé comme vice consul de la Suisse à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale et a contribué à sauver environ 86 000 Juifs des nazis, le 1er janvier 1944 (Crédit : CC BY-SA 3.0 FORTEPAN / ARCHIV FÜR ZEITGESCHICHTE ETH ZÜRICH / AGNES HIRSCHI / Wikipédia)

Une salle du Palais fédéral suisse où des décisions de politique étrangère de haut niveau sont prises a été renommée d’après un diplomate qui a sauvé des dizaines de milliers de Juifs pendant l’Holocauste.

Carl Lutz, qui a travaillé en tant que vice-consul de la Suisse à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale, a contribué à sauver environ 86 000 Juifs des nazis.

Il est surnommé le Schindler suisse.

La salle du palais de Berne a été rebaptisée salle Carl Lutz lundi, à l’occasion du 43e anniversaire de sa mort, a signalé le Local-Switzerland. Une plaque commémorative portant son nom et celle de Harald Feller, Gertrud Lutz-Fankhauser, Ernst Vonrufs et Peter Zürcher, qui ont tous travaillé avec Lutz pour l’aider à sauver des milliers de Juifs des camps de la mort nazis, a également été accrochée dans la pièce.

Lutz a été vice-consul de la Suisse à Budapest entre 1942 à 1945.

En 1944, lorsque les Allemands sont entrés en Hongrie, Lutz a signé un accord pour que les Allemands puissent assurer le passage en sécurité de 8 000 Juifs et a ensuite étendu les lettres diplomatiques de protection aux familles entières au lieu de couvrir uniquement les individus.

Lorsque les 8 000 documents ont été épuisés, il en a publié de nouveaux. Lutz et ses collègues diplomatiques ont également mis en place des maisons sécurisées autour de Budapest pour des milliers de Juifs.

Lutz a été reconnu par Yad Vashem comme un Juste parmi les Nations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...