Hongrie : Lauder enjoint Orban à condamner une image antisémite dans un magazine
Rechercher

Hongrie : Lauder enjoint Orban à condamner une image antisémite dans un magazine

Le chef du Congrès juif mondial a estimé que le portrait du leader juif sous une pluie de billets de banque présentait Budapest "sous un très mauvais jour"

La couverture d'un magasine hongrois 'Figyelo' (Attention) montre Andras Heisler, hchef de la fédération des communautés juives hongrois, entouré de billets de banque, le 30 novembre 2018. (Crédit : ATTILA KISBENEDEK / AFP)
La couverture d'un magasine hongrois 'Figyelo' (Attention) montre Andras Heisler, hchef de la fédération des communautés juives hongrois, entouré de billets de banque, le 30 novembre 2018. (Crédit : ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Le chef du Congrès juif mondial a appelé dimanche le Premier ministre Viktor Orban à condamner publiquement une image antisémite parue sur la couverture d’un magazine pro-gouvernement.

Une photo du responsable juif hongrois Andras Heisler, à la tête de la fédération des communautés juives hongroises – ou Mazsihisz – groupe de représentation le plus important du pays, sous une pluie de billets de banque a été publiée à la fin de la semaine dernière en couverture de l’hebdomadaire Figyelo.

Une telle image est « l’une des plus anciennes et des plus viles caricatures du peuple juif et elle présente non seulement le magazine, mais également toute la Hongrie, sous un très mauvais jour. Le moment choisi pour cette publication est particulièrement critique parce que que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs, une grande attention est portée à une recrudescence de l’antisémitisme à travers toute l’Europe et en particulier en Hongrie », a écrit le président du Congrès juif mondial Ronald Lauder dimanche, dans une lettre adressée à Orban.

Le courrier dit également que « tandis que je comprends et que je respecte les limites de la liberté de la presse, je pense qu’une condamnation publique forte de votre part de cette agression très claire à l’encontre de tous les Juifs vous permettrait non seulement de prendre vous-même personnellement vos distances face à cette haine répugnante et digne de l’ère nazie, mais de vous montrer également, ainsi que votre gouvernement et toute la Hongrie, sous un meilleur jour ».

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, lors d’une interview accordée à l’Associated Press à Berlin, le samedi 13 septembre 2014 (Crédit photo : AP/Markus Schreiber).

Le magazine accuse Heisler et l’organisation Mazsihisz d’irrégularités comptables en lien avec un projet de rénovation d’une synagogue financée par des fonds publics à Budapest, incluant notamment un musée juif, selon l’AFP.

La Fédération des communautés juives de Hongrie dément ces accusations.

Le gouvernement d’Orban s’est déjà querellé dans le passé avec l’organisation Mazsihisz au sujet d’une statue dévoilée à Budapest en 2014. En mémoire de l’occupation nazie, elle montre un ange attaqué par un aigle. La fédération a estimé qu’elle blanchissait la complicité hongroise pendant la Shoah.

Orban a rejeté cette interprétation de manière répétée, jurant d’adopter un positionnement actif contre l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...