Rechercher

Hotovely demande le départ d’un groupe d’observateurs à Hébron

Les membres de la TIPH "ne remplissent pas leur mandat car ils ne représentent que la partie palestinienne et nuisent aux citoyens juifs", a-t-elle expliqué

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely assiste à une cérémonie à la Knesset, le 21 novembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely assiste à une cérémonie à la Knesset, le 21 novembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

La vice-ministre aux Affaires étrangères Tzipi Hotovely a appelé à l’expulsion d’un groupe d’observateurs de Hébron, disant qu’il « nuit » aux forces de sécurité israéliennes qui opèrent dans cette ville de Cisjordanie.

Israël a renouvelé au mois de juillet le mandat de la TIPH (présence internationale temporaire) à Hébron, mais a réprimandé le groupe après que l’un de ses membres a été filmé en train de crever les pneus d’une voiture appartenant à un habitant d’implantation et qu’un autre a giflé un petit garçon juif.

« L’Etat renouvelle le mandat de maintien de l’ordre de la TIPH tous les six mois. Ses membres ne remplissent pas leur mandat en ne représentant que la partie palestinienne, en blessant les citoyens juifs. Le seul objectif poursuivi par la TIPH est de présenter une image dénaturée d’Israël », a commenté Hotovely après avoir rencontré les responsables de la communauté des habitants des implantations à Hébron.

Hotovely a expliqué avoir dit au Premier ministre Netanyahu, qui est également ministre des Affaires étrangères, de ne pas renouveler le mandat de la TIPH à Hébron. « Il est temps que le rôle tenu par cette entité temporaire s’achève », a-t-elle dit.

La TIPH est chargée de « contrôler et de rapporter les initiatives visant à maintenir une vie normale dans la ville de Hébron en créant un sentiment de sécurité chez les Palestiniens de la municipalité ». Elle répertorie également les abus commis par rapport aux droits de l’homme et les violations des accords passés entre Israël et les Palestiniens dans la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...