Hotovely : « étiqueter les produits des implantations récompense le terrorisme »
Rechercher

Hotovely : « étiqueter les produits des implantations récompense le terrorisme »

L’adjointe du ministre des Affaires étrangères déclare que la décision de l’UE de marquer les produits fabriqués en Cisjordanie fera du tort aux travailleurs palestinines et éloignera la paix

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely donne une conférence de presse dans une usine située dans la zone industrielle de Barkan, près d'Ariel en Cisjordanie, le 3 novembre 2015. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely donne une conférence de presse dans une usine située dans la zone industrielle de Barkan, près d'Ariel en Cisjordanie, le 3 novembre 2015. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

L’adjointe du ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a déclaré au ministre des Affaires étrangères espagnol qu’un plan de l’union de marquer les produits israéliens fabriqués dans les usines situées au-delà de la Ligne verte « récompense le terrorisme ».

Hotovely a déclaré à Jose Manuel Garcia Margallo lors de la rencontre de Madrid que la mesure serait inefficace, déclarant que cela « ne fera pas avance le processus de paix et n’affectera pas l’économie d’Israël ».

« Les seuls à souffir de cette directive seront les milliers d’employés palestiniens dans la usines de Judée et de Samarie », a-t-elle déclaré en mentionnant la Cisjordanie par son nom biblique.

« Alors que vous marquez des produits, nos citoyens sont poignardés dans les rues, a-t-elle dit. Cela récompense le terrorisme ».

La décision de l’UE d’étiqueter des produits importés de ce qui est défini comme des implantations en Cisjordanie, à Jérusalem Est et le Plateau du Golan est attendue la semaine prochaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...