Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Houthis: l’équipage du Galaxy Leader « sain et sauf », selon Sofia

Le navire, propriété d'un homme d'affaires israélien, a été capturé le 19 novembre, avec ses 25 membres d'équipage, par les rebelles, affirmant agir "en solidarité" avec les habitants de la bande de Gaza

Cette photo publiée par le Houthi Media Center montre des Houthis escortant le cargo Galaxy Leader le dimanche 19 novembre 2023. (Crédit : Centre des médias houthis via AP)
Cette photo publiée par le Houthi Media Center montre des Houthis escortant le cargo Galaxy Leader le dimanche 19 novembre 2023. (Crédit : Centre des médias houthis via AP)

L’équipage du navire Galaxy Leader, capturé en novembre en mer Rouge par les rebelles yéménites Houthis, est « sain et sauf » et doit prochainement regagner la Bulgarie, dont est originaire le capitaine, ont annoncé mardi les autorités à Sofia.

« Selon les informations dont nous disposons, les marins se portent bien et sont actuellement logés dans un hôtel », a déclaré le ministre des Transports Gueorgui Gvozdeykov sur la chaîne de télévision bTV.

« Leur retour en Bulgarie est en train d’être organisé », a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

Le Galaxy Leader est détenu par une société britannique, elle-même propriété d’un homme d’affaires israélien.

Il était affrété par une compagnie japonaise lorsqu’il a été capturé le 19 novembre, avec ses 25 membres d’équipage, par les rebelles, affirmant agir « en solidarité » avec les habitants de la bande de Gaza, en proie à la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas.

Ces insurgés proches de l’Iran ont mené depuis de nombreuses attaques contre des navires qui seraient liés à Israël au large du Yémen, une zone maritime essentielle pour le commerce mondial, poussant les Etats-Unis et le Royaume-Uni à frapper leurs positions.

Dans ce contexte, les Houthis ont fait du Galaxy Leader un symbole de leur combat, y organisant des excursions cinq fois par semaine, réservées aux hommes.

Un jeune Yéménite vend des maquettes du cargo Galaxy Leader, saisi par les combattants huthis en novembre 2023, à Sanaa le 18 janvier 2024. (Crédit : MOHAMMED HUWAIS / AFP)

Le sort des 25 membres d’équipage – le capitaine et son adjoint bulgares, mais aussi des Philippins, Ukrainiens ou encore Mexicains – était jusqu’à présent inconnu.

Le Premier ministre bulgare Nikolay Denkov avait déclaré mi-janvier que leur libération faisait l’objet de « discussions avec les Houthis ».

Des négociations sont aussi en cours concernant un navire bulgare battant pavillon maltais, le vraquier MV Ruen, attaqué le 16 décembre à l’est de l’île yéménite de Socotra.

Les pirates, qui ont remis un marin blessé à la marine indienne, ont emmené le bateau et ses 17 membres d’équipage restants dans la région semi-autonome du Puntland en Somalie.

« Ils sont en bonne santé », a assuré mardi à leur sujet le ministre Gvozdeykov, espérant leur libération prochaine et « la fin de telles actions barbares ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.