Ilhan Omar appelle les Israéliens à voter contre Netanyahu
Rechercher

Ilhan Omar appelle les Israéliens à voter contre Netanyahu

L'élue musulmane américaine du parti Démocrate a dit qu'elle espérait que les électeurs israéliens "feront un choix différent"

La représentante Ilhan Omar durant un meeting de la commuauté Sabathani à Minneapolis, Minnesota, le 18 juillet 2019. (Crédit : Kerem Yucel / AFP)
La représentante Ilhan Omar durant un meeting de la commuauté Sabathani à Minneapolis, Minnesota, le 18 juillet 2019. (Crédit : Kerem Yucel / AFP)

L’élue du parti Démocrate Ilhan Omar du Minnesota a appelé les Israéliens à voter contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un entretien diffusé dimanche par CBS News.

Omar est une fervente critique d’Israël et soutient le mouvement BDS contre l’Etat juif.

« J’espère vraiment que le peuple d’Israël va prendre une décision différente. Et mon espoir serait qu’ils reconnaissent que son existence, ses politiques et sa rhétorique est en contradiction réelle avec la paix que nous espérons pour la région, bientôt », a déclaré Omar.

Dans ce qui semblait être une référence aux récentes promesses électorales de Netanyahu destinées à étendre la souveraineté israélienne aux implantations de Cisjordanie, Omar a dit : « Rien que maintenant, si on regarde l’annexion qui a lieu, beaucoup d’entre nous au Congrès soutiennent depuis longtemps une solution à deux Etats et cette annexion assure maintenant que ce processus de paix n’aura pas lieu, et nous n’aurons pas une solution à deux Etats ».

Elle a de nouveau soutenu le BDS dans l’entretien de dimanche.

« Je pense qu’il est très important que les gens comprennent qu’il faut donner la possibilité aux gens de chercher le type de justice qu’ils veulent de manière pacifique. Et je pense que l’opportunité qu’offre le BDS est le type de pression qui conduit à ce processus pacifique », a-t-elle dit.

Omar et la Démocrate du Michigan Rashida Tlaib – les deux premières femmes musulmanes élues au Congrès – n’ont pas été autorisées à entrer en Israël le mois dernier en vertu d’une loi de 2017 qui permet à Israël d’interdire l’entrée dans le pays de partisans du mouvement de boycott.

Israël a annoncé la décision quelques heures après que le président américain Donald Trump eut tweeté que l’Etat juif ferait preuve de faiblesse en leur donnant l’autorisation d’entrer.

Israël avait auparavant autorisé Omar et Tlaib à entrer dans le pays, sur le principe.

Tlaib est aussi un soutien du BDS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...