Informatique quantique : Amazon Web Services sollicite l’Université hébraïque
Rechercher

Informatique quantique : Amazon Web Services sollicite l’Université hébraïque

Selon l'université, c'est la première fois qu'un établissement universitaire israélien travaille avec le géant technologique pour le développement de technologies quantiques

Illustration. Processeurs d'ordinateurs. Les ordinateurs conventionnels traitent des informations, ou bits, dont chacun peut être soit un zéro, soit un un, dans le langage binaire de l'informatique. En revanche, les bits quantiques, utilisés par les ordinateurs quantiques, peuvent être simultanément un zéro et un. (Crédit : Rost-9D ; iStock by Getty Images)
Illustration. Processeurs d'ordinateurs. Les ordinateurs conventionnels traitent des informations, ou bits, dont chacun peut être soit un zéro, soit un un, dans le langage binaire de l'informatique. En revanche, les bits quantiques, utilisés par les ordinateurs quantiques, peuvent être simultanément un zéro et un. (Crédit : Rost-9D ; iStock by Getty Images)

Amazon Web Services (AWS), la branche de cloud computing du géant américain de la technologie, et l’Université hébraïque de Jérusalem vont collaborer dans le domaine de la recherche sur l’informatique quantique. C’est la première fois qu’un établissement universitaire israélien travaille avec l’entreprise américaine pour le développement de technologies quantiques, a déclaré l’université dans un communiqué.

Dans le cadre de cette collaboration, une équipe de l’Université hébraïque, dirigée par le professeur Alex Retzker, travaillera avec des chercheurs de l’AWS Center for Quantum Computing en Californie. Ce centre rassemble des ingénieurs et des scientifiques du monde entier pour mener des recherches dans ce domaine, considéré comme le « Saint Graal » des technologies quantiques et qui pourrait accélérer considérablement les processus de calcul des ordinateurs.

Les ordinateurs conventionnels traitent des informations, ou bits, dont chacun peut être un zéro ou un un, dans le langage binaire de l’informatique. En revanche, les bits quantiques, utilisés par les ordinateurs quantiques, peuvent être simultanément un zéro et un, selon le principe de superposition de la physique quantique. Ce principe permettrait à l’ordinateur d’effectuer des calculs en parallèle – simultanément – accélérant ainsi le processus de calcul.

Basé sur le campus du California Institute of Technology, l’AWS Center for Quantum Computing rassemble des chercheurs et des ingénieurs spécialisés dans l’informatique quantique afin d’accélérer le développement d’algorithmes et de matériel informatique quantique. Leur travail inclut des collaborations avec des universités pour des recherches sponsorisées dans des domaines de pointe.

Le professeur Alex Retzker, de l’Université hébraïque de Jérusalem, dirigera l’équipe qui coopérera avec Amazon Web Services dans le domaine de la recherche sur l’informatique quantique. (Crédit : Yitz Woolf)

AWS financera l’équipe de chercheurs du Quantum Information Science Center (QISC) de l’université hébraïque de Jérusalem (Hebrew University) et de l’Institut de physique Racah afin de faire progresser la compréhension des portes quantiques, éléments fondamentaux des ordinateurs quantiques, indique le communiqué.

« Il s’agit d’un projet ambitieux visant à forger une nouvelle théorie afin d’aider le monde à concevoir plus rapidement un ordinateur quantique universel et évolutif », a déclaré le professeur Nadav Katz, de l’Institut de physique Racah, dans le communiqué.

« Notre objectif est de promouvoir l’esprit d’entreprise, ainsi que la recherche fondamentale, impliquant la technologie quantique – et le travail du professeur Retzker et de ses étudiants avec l’AWS Center for Quantum Computing est un merveilleux exemple de coopération émergente dans ce domaine. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...