Rechercher

Informatique quantique: Israël va créer un centre de R&D et un ordinateur quantiques

La startup Quantum Machines dirigera le nouveau projet avec un consortium d'entreprises israéliennes et étrangères spécialisées dans les technologies quantiques

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Illustration. Un ordinateur quantique IQM (Crédit : Business Wire via AP)
Illustration. Un ordinateur quantique IQM (Crédit : Business Wire via AP)

Israël poursuit ses projets visant à jeter les bases de la capacité de calcul quantique, qui, selon le pays, conduira à des développements futurs dans les domaines de l’économie, de la technologie, de la sécurité, de l’ingénierie et des sciences.

Cette semaine, l’Autorité israélienne de l’innovation a annoncé un budget de 100 millions de shekels pour construire un centre de recherche sur l’informatique quantique, dirigé par la start-up israélienne Quantum Machines, qui aidera également à construire un ordinateur quantique.

Quantum Machines, fondée en 2018, a construit une solution matérielle et logicielle – Quantum Orchestration Platform (QOP) – pour exploiter des systèmes quantiques afin de faciliter la recherche et de permettre de futures percées. Elle a également développé le QUA, un langage universel standard pour les ordinateurs quantiques qui, selon la start-up, permettra aux chercheurs et aux scientifiques d’écrire des programmes pour des ordinateurs quantiques variés avec un seul code unifié.

La société fournit déjà des services d’informatique quantique à des clients dans plus d’une dizaine de pays, notamment des multinationales, des laboratoires gouvernementaux, des institutions universitaires et des start-ups de développement quantique. Quantum Machines a récemment annoncé un partenariat avec Toyota Tsusho Corporation, la branche commerciale du géant de l’automobile Toyota, pour développer les futures capacités quantiques et offrir aux clients japonais de la multinationale un accès aux technologies quantiques.

Le nouveau centre d’informatique quantique d’Israël fait partie du programme national israélien de science et technologie quantiques, lancé en 2018 avec un budget de 200 millions de shekels, par la suite relevé à 1,25 milliard de shekels.

Le programme a été lancé pour faciliter la recherche quantique pertinente, développer le capital humain sur le terrain, encourager les projets industriels et inviter la coopération internationale en matière de recherche et développement.

En février, l’Autorité israélienne de l’innovation et le ministère de la Défense ont déclaré qu’ils alloueraient près de 200 millions de shekels pour développer un ordinateur quantique d’État et jeter les bases de la capacité de calcul israélienne sur le terrain. Le budget de 100 millions de shekels fait partie de ce plan.

La direction de la recherche et du développement du ministère de la Défense (DDR&D) lancera un appel d’offres distinct pour financer le développement de technologies quantiques à usage militaire pour un montant supplémentaire de 100 millions de NIS, a déclaré l’Autorité de l’innovation.

Quantum Machines, en collaboration avec un consortium d’entreprises israéliennes et internationales spécialisées dans les technologies quantiques, construira un ordinateur quantique qui sera mis à la disposition des entreprises et des organismes de recherche.

Le centre offrira un accès à la recherche et au développement de trois technologies de traitement quantique – qubits supraconducteurs, ions froids et calculs optiques – et fournira des services à la communauté israélienne de l’informatique quantique, a déclaré dimanche l’Autorité israélienne de l’innovation.

Itamar Sivan, cofondateur et PDG de Quantum Machines, a déclaré dans un communiqué de l’entreprise que l’objectif du projet était « de donner aux entreprises israéliennes l’accès aux technologies et aux services quantiques les plus avancés afin qu’elles puissent développer une expertise quantique approfondie dans l’industrie et dans le milieu académique. Cette expertise permettra aux entreprises israéliennes couvrant un large éventail de secteurs et d’industries de devenir des leaders mondiaux. »

Ami Appelbaum, président de l’Autorité israélienne de l’innovation, a déclaré que le nouveau centre était « la réponse à une défaillance stratégique existante du marché et s’inscrit dans la politique de l’autorité visant à permettre à l’industrie de maintenir sa position de leader à l’avant-garde des technologies de rupture et perturbatrices. »

Les géants de la technologie comme Google, Microsoft, IBM et Intel sont tous en course pour rendre l’informatique quantique plus accessible et construire des systèmes supplémentaires, tandis que des pays comme la Chine, les États-Unis, l’Allemagne, l’Inde et le Japon investissent des millions dans le développement de leurs propres capacités quantiques.

Selon de récentes projections du marché, la taille du marché mondial de l’informatique quantique est estimé à 487,4 millions de dollars en 2021 et devrait atteindre 1,765 milliard de dollars d’ici 2026.

L’informatique quantique est un domaine relativement nouveau et extrêmement complexe, mais les experts disent que l’informatique quantique pourrait profiter aux industries comme la cybersécurité, les matériaux et produits pharmaceutiques, la banque et la finance ou la fabrication de pointe, susceptible d’amener des développements massifs dans de vastes domaines comme l’économie, la sécurité, l’ingénierie ou la science.

L’informatique quantique exploite la mécanique quantique pour résoudre rapidement des problèmes trop complexes pour les ordinateurs classiques. Les ordinateurs quantiques traitent exponentiellement plus de données que les ordinateurs classiques, en utilisant des bits quantiques, ou qubits, l’unité de base de l’information quantique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...