Intel Capital agrandit son équipe en Israël
Rechercher

Intel Capital agrandit son équipe en Israël

Lors du sommet annuel, la branche investissement du géant de l'industrie des semi-conducteurs a annoncé des investissements importants en Israël

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

L'équipe israélienne d'Intel Capital, de gauche à droite : Noam Kaiser, Shira Vissoker, Roi Bar-Kat, et Yair Shoham. (Crédit: Intel Corp.)
L'équipe israélienne d'Intel Capital, de gauche à droite : Noam Kaiser, Shira Vissoker, Roi Bar-Kat, et Yair Shoham. (Crédit: Intel Corp.)

PHOENIX, Arizona — Intel Capital, la branche investissement à risque du géant américain du semi-conducteur Intel Corp., a annoncé lundi qu’elle avait l’intention de renforcer son équipe en Israël pour investir davantage dans des startup et entreprises israéliennes, après avoir investi environ 107 millions d’euros dans 14 entreprises israéliennes à risque pendant l’année 2018. Au total, Intel s’est positionné dans 95 accords l’année dernière à hauteur de près de 357 millions d’euros d’investissements globaux.

En Israël, Intel Capital a déclaré que Roi Bar-Lat, qui travaillait avec le fonds américain d’investissements à risque Liberty Technology, et Noam Kaiser, ancien responsable du développement de l’activité d’Amazon dans le domaine de l’investissement à risque en Israël, en Espagne et au Portugal, allaient rejoindre l’équipe locale en tant que partenaires et directeurs de l’investissement. Adi Caspi Zepkowitz a été promu au poste d’associé d’Intel Capital et Shira Vissoker va rejoindre l’équipe en tant qu’analyste business.

Intel Capital a déclaré que l’équipe israélienne continuerait à chercher des entreprises dans toutes les phases du développement, avec une priorité sur les startup en phase précoce.

L’annonce est intervenue alors qu’Intel Capital tenait sa conférence annuelle Sommet global à Phoenix dans l’Arizona – maintenant dans sa 19ème année – en accueillant 600 entrepreneurs, investisseurs à risque, responsables d’entreprises, cadres d’Intel pour trois jours d’événements focalisés sur les réussites et les perspectives d’avenir du fabricant géant de puces. Un certain nombre de hauts responsables des entreprises du portefeuille d’Intel en Israël ont participé au sommet, dont des membres de la startup de transfert de données Moovit (dans laquelle Intel a investi 44 millions d’euros), du développeur de processeur d’IA Habana (66 millions d’euros) et de la startup de jeux technologiques Overwolf (14 millions d’euros).

Yair Shoham, le directeur d’Intel Capital Israël, a déclaré dans un communiqué que la décision d’élargir l’équipe israélienne « était motivée par l’importance que le fonds perçoit dans l’innovation et les entrepreneurs israéliens ».

Yair Shoham, le chef de l’investissement d’Intel Capital pour Israël (Crédit : Intel Corp).

« Intel Capital offre une valeur unique aux entrepreneurs, dont un accès à des clients importants et des grandes entreprises à travers le monde, des liens avec d’autres fonds et une démarche proactive et supportrice pour aider les entreprises de notre porte-feuille à se développer », a déclaré Shoham.

Avec actuellement 28 entreprises dans le pays dans des secteurs comme la sécurité informatique, l’Internet de Choses, les logiciels d’entreprises, le cloud informatique, les véhicules autonomes et la 5G, Shoham a déclaré qu’Intel Capital prévoyait d’élargir encore ses activités en Israël puisque le pays « offre des perspectives d’innovation dans tous ces domaines ».

Depuis qu’elle a commencé ses opérations en Israël en 1974, Intel a cumulé pour 31 milliards d’euros d’investissements et d’acquisitions en Israël pour devenir le principal employeur du secteur privé du pays dans le domaine de l’industrie de la haute technologie avec plus de 11 000 employés.

L’entreprise américaine est derrière le plus grand rachat d’une entreprise israélienne de l’histoire, en ayant fait l’acquisition de l’entreprise basée à Jérusalem Mobileye, un constructeur de systèmes d’aide à la conduite, en 2017 pour la somme record de 13,5 milliards d’euros. Intel emploie 1 170 personnes supplémentaires de l’entreprise israélienne fondée en 1999 par les professeurs Amnon Shashua, maintenant vice-président chez Intel Corp, et Ziv Aviram.

En janvier, Intel a confirmé qu’il construisait une nouvelle usine à Kiryat Gat, où l’entreprise produit et développe certaines de ses puces informatiques les plus avancées. Il s’agit d’un investissement à hauteur de 9,8 milliards d’euros.

Au cours des dernières années, l’entreprise américaine a évolué du statut de fabricant de puces informatiques en silicium à celui d’entreprise qui gère des données, avec des activités allant de la production de puces au développement de produits de sécurité pour les véhicules, les connexions sans fil, les drones et les technologies basées sur le cloud.

L’usine d’Intel à Kiryat Gat (Photo personnelle)

Intel Capital a déclaré qu’en 2018, le fonds avait fait six nouveaux investissements dans des startup israéliennes, huit investissements de suivi et a supervisé l’acquisition de l’entreprise de technologie de transfert de cloud Velostrata vers Google pour un montant tenu secret. Intel Capital est actuellement le fonds d’investissement d’entreprise le plus actif en Israël, selon un récent rapport du centre recherche IVC, qui étudie l’éco-système économique d’Israël.

Lors de l’événement organisé lundi, Intel Capital a annoncé qu’un nouvel investissement dans la startup ProteanTeach, qui a lancé cette semaine une campagne de levée de fonds pour rassembler 31 millions d’euros. ProteanTechs a été fondée en 2017 par des vétérans de l’industrie qui comprennent les co-fondateurs de Mellanox Technologies, le fabricant israélien de serveur à haute vitesse et de solutions de réseau de stockage, acheté le mois dernier par le fabricant de puces Nvidia (un concurrent d’Intel) pour 5,9 milliards d’euros.

L’investissement dans ProteanTecs a été réalisé avec d’autres investisseurs dont Avigdor Willenz, Mitsubishi UFJ Capital et Viola Ventures. Il s’agit d’un des 14 nouveaux investissements pour 104 millions d’euros réalisés par Intel dans des entreprises mondiales jusqu’à présent pour 2019.

Intel a souligné que l’annonce du financement établissait un nouveau record pour les investissements annoncés au Sommet global annuel, et « démontre encore l’engagement d’Intel à bâtir l’avenir ».

Les dirigeants de 14 entreprises qui rejoignent le portefeuille d’Intel Capital posent avec le président d’Intel capital Wendell Brooks à la résidence Biltmore dans l’Arizona alors que le 19ème Sommet annuel d’Intel Capital a été lancé le 1 avril 2019. (Crédit : Intel Corporation)

Basé à Haïfa, ProteanTecs a développé une solution pour prédire et surveiller la performance et la fiabilité de systèmes électroniques tout au long de leur cycle d’activité, avec des applications dans des industries allant des objets médicaux et téléphoniques, des systèmes de conduite automatique, des centres de données à grande échelle et des systèmes de technologie d’information. ProteanTacs affirme que son produit phare, la Puce universelle de télémétrie™, constitue un nouveau langage de mesures déduites pour les puces médicales et la surveillance des performances.

« Nous proposons une plateforme tout-en-un basée sur un cloud qui associe des données tirées de technologies secrètes placées dans les puces, d’apprentissage automatique et d’analyses de données, a déclaré Shain Cohen, co-fondateur et PDG de ProteanTecs, dans un communiqué de presse. Cela améliore significativement la puce et la qualité du système de production, tout en suivant la fiabilité opérationnelle et en alertant sur des défauts avant qu’ils ne se transforment en échecs ».

Cohen a déclaré au Times of Israël au sommet d’Intel que la startup a actuellement un certain nombre de clients importants mais il a refusé d’entrer dans les détails.

« L’échelle des systèmes électroniques et leur complexité augmente. La technologie dans beaucoup de ces systèmes n’est pas seulement fragile mais aussi très chère. Nous voulons proposer une nouvelle manière de traiter la fiabilité des machines quand il n’y a pas seulement de l’argent en jeu, mais aussi parfois des vies humaines », a déclaré Cohen.

« La responsabilité [pour des tâches quotidiennes] est de plus en plus confiée à des machines, et nous devons avoir une certaine forme de responsabilité. Nous devons permettre aux machines électroniques de communiquer sur leurs états de santé et prédire les pertes ou les échecs de systèmes ; nous devons le savoir bien avant qu’elles arrêtent de fonctionner ».

Avec des bureaux dans le New Jersey et en Californie, ProteanTeacs a déclaré qu’il prévoyait d’utiliser le nouvel investissement pour agrandir ses équipes et l’échelle de ses opérations, en offrant ses solutions combinées de produits et de logiciels pour les fabricants de puces, les vendeurs de système et les fournisseurs de services informatiques.

« Alors que le déploiement de processus avancés et de technologies d’assemblage accélère, la solution pivot de ProteanTec s’occupe des complexités croissantes liées à ces évolutions, a déclaré Shoham d’Intel Capital. ProteanTecs a pour objectif de révolutionner comment notre industrie parvient à des niveaux de visibilité, de qualité, de fiabilité et de prédictibilité exigeants mais essentiels ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...