Intenses recherches pour retrouver le meurtrier du soldat israélien
Rechercher

Intenses recherches pour retrouver le meurtrier du soldat israélien

Ron Yitzhak Kukia, 19 ans, a succombé à ses blessures sur le haut du corps

La police recherche l'auteur de l'attaque où un soldat a été poignardé à mort dans la ville d'Arad, dans le sud du pays, le 1er décembre 2017 (Crédit : Police israélienne)
La police recherche l'auteur de l'attaque où un soldat a été poignardé à mort dans la ville d'Arad, dans le sud du pays, le 1er décembre 2017 (Crédit : Police israélienne)

Des centaines de policiers israéliens menaient vendredi d’intenses recherches pour retrouver le ou les meurtriers d’un soldat poignardé jeudi dans une attaque qualifiée de « terroriste », a indiqué la police.

Différentes unités de policiers et de gardes-frontières prenaient part aux recherches, et des barrages ont été dressés dans et autour d’Arad (sud), a dit un porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Le soldat, âgé de 19 ans selon les médias, a été poignardé sur le haut du corps et a succombé à ses blessures, a-t-il dit. Il a été découvert agonisant près d’un arrêt de bus, selon les secours.

La police affirme que le fait que la victime était un soldat, ainsi que des témoignages oculaires, les a amenés à considérer que l’agression était une attaque terroriste.

« A la suite d’une enquête initiale menée par les forces de police sur les lieux, il semble que la motivation de l’agression … soit nationaliste », a déclaré la police dans un communiqué jeudi soir.

Ron Yitzhak Kokia, un soldat de Tsahal qui a été poignardé à mort dans une attaque terroriste, le 30 novembre 2017 (Crédit : Tsahal)

Il a été identifié par la présidence israélienne sous le nom de Ron Yitzhak Kukia. « Nous ne permettrons pas au terrorisme de dresser la tête, nous le combattrons sans relâche, avec force et détermination », a dit le président Reuven Rivlin selon ses services.

« J’envoie une étreinte réconfortante à la famille endeuillée et un soutien aux forces de sécurité dans leur poursuite des terroristes et leurs collaborateurs. », a-t-il ajouté sur Facebook.

Les policiers israéliens et les responsables de la ville d’Arad lors d’une chasse à l’homme pour retrouver les terroristes présumés qui auraient tué un soldat israélien, le 1er décembre 2017 (Crédit : Police d’Israël)

Les dirigeants israéliens ont promis que l’attaquant qui avait tué un soldat de Tsahal dans une gare routière de la ville d’Arad, dans le sud du pays, jeudi soir, serait attrapé tandis que la police poursuivait la chasse à l’homme vendredi matin.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que les forces de sécurité travaillaient pour capturer le ou les auteurs de l’attaque.

« Ils seront traduits en justice et nous continuerons à combattre la terreur de toutes nos forces », a-t-il écrit sur Facebook, présentant ses condoléances à la famille de Kokia.

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a également tweeté vendredi matin que « les forces de sécurité ne se reposeront pas avant d’avoir mis la main sur le terroriste qui a assassiné Kokia ».

De nombreux soldats israéliens ont été la cible depuis des mois d’attaques au couteau, dans un contexte de violences persistantes en Israël et dans les Territoires palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...