Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Interpellation d’un homme soupçonné d’incitation au meurtre de Netanyahu

L'habitant de Ramat Gan aurait fréquemment tweeté contre la réforme judiciaire, disant que le Premier ministre « méritait de mourir »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, chef du Likud, lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 13 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, chef du Likud, lors d'une réunion de faction à la Knesset, le 13 mars 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Un homme, interpellé mercredi, a été interrogé, soupçonné d’incitation à la violence contre le Premier ministre dans des messages en ligne.

La police israélienne a déclaré dans un communiqué que le résident de Ramat Gan, âgé de 63 ans, était interrogé par la division cybernétique de la police dans l’unité des crimes spéciaux Lahav 433.

Selon le site d’information Makor Rishon, l’homme aurait publié de nombreux messages virulents sur Twitter, principalement en réponse aux soutiens – de droite – au projet de réforme judiciaire, qui suscite de vives critiques de la part de personnalités publiques ainsi que des manifestations de grande ampleur.

S’adressant à l’homme d’affaires Ilan Shiloach, qui avait mis en garde contre la violence dans le cadre des manifestations anti-réforme, l’homme interpellé avait écrit : « Je pense que [la violence] est autorisée. Le Premier ministre est un criminel. Quiconque tente de transformer l’État d’Israël en dictature mérite de mourir. »

Dans un autre message en réponse à l’ancien porte-parole de Tsahal, Avi Benayahu, l’homme avait écrit : « Allons-nous regarder, les bras croisés, notre pays devenir une dictature à cause d’un homme méprisable accusé de corruption qui s’efforce de prendre le contrôle de toutes les institutions de l’État ?… Cette personne ignoble mérite la mort… Il n’y aura pas de dictature ici. Si l’escroc essaie, il cessera d’exister. »

Répondant à la ministre Orit Strock, il l’avait qualifiée de « sorcière » et il avait averti que l’adoption de la réforme « ouvrirait les portes de l’enfer ».

Il avait ajouté : « Plutôt mourir que de vous laisser transformer Israël en dictature, vous êtes prévenus. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.