Irak : funérailles d’un paramilitaire tué dans une attaque attribuée à Israël
Rechercher

Irak : funérailles d’un paramilitaire tué dans une attaque attribuée à Israël

Kazem Mohsen était membre du Hachd al-Chaabi, un puissant groupe paramilitaire irakien qui a aidé les forces gouvernementales irakiennes à vaincre l'EI en 2017

Funérailles d'Abu Ali al-Dabi, membre du Hachd al-Chaabi, tué dans une frappe attribuée à Israël, le 26 août 2019. (Crédit : AP Photo/Ali Abdul Hassan)
Funérailles d'Abu Ali al-Dabi, membre du Hachd al-Chaabi, tué dans une frappe attribuée à Israël, le 26 août 2019. (Crédit : AP Photo/Ali Abdul Hassan)

Des centaines de personnes ont assisté lundi aux funérailles, près de Bagdad, d’un combattant d’une puissante force paramilitaire irakienne qui rassemble plusieurs milices chiites, tué la veille dans une attaque de drones attribuée par cette force à Israël.

Membre du Hachd al-Chaabi, Kazem Mohsen, aussi connu sous son nom de guerre d’Abou Ali al-Dabi, a été tué dimanche dans l’ouest de l’Irak, près de la frontière syrienne.

« Des centaines de personnes ont assisté (…) au cortège funèbre ce (lundi) matin de Kazem Mohsen, le responsable de la logistique de la brigade 45 du Hachd al-Chaabi, tué par une attaque de drone israélienne à Al-Qaïm alors qu’il était en service », a rapporté la force irakienne dans un communiqué.

Selon le Hachd al-Chaabi, un autre combattant a été grièvement blessé dans l’attaque.

« Une enquête est en cours pour déterminer ce qu’il s’est passé lors de cette frappe », a déclaré à l’AFP le porte-parole du Commandement militaire irakien, Yahya Rassoul. « Dans le cadre d’une série d’attaques sionistes en Irak, les corbeaux israéliens malfaisants sont revenus pour cibler le Hachd al-Chaabi, cette fois avec deux drones dans le territoire irakien », avait indiqué dimanche un communiqué de cette force paramilitaire.

Le député Ahmad al-Assadi, également porte-parole du « Fatah » – le bloc de Hachd al-Chaabi au Parlement – a assisté aux funérailles.

« Nous travaillerons pour tenir dans les prochains jours une réunion d’urgence au Parlement afin de discuter de cette question et de prendre les décisions appropriées », a-t-il déclaré dans une vidéo publiée par le Hachd al-Chaabi.

L’attaque est survenue un mois après une série d’explosions sur des bases de la force paramilitaire, imputées aux Etats-Unis par un de ses responsables, qui a été ensuite désavoué par son chef.

Le Hachd al-Chaabi a aidé les forces gouvernementales irakiennes à vaincre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en 2017.

L’alliance est constituée de groupes armés favorables à l’Iran et opposés à la présence des forces américaines, déployées en Irak dans le cadre de la coalition internationale sous commandement américain, qui a aussi contribué à la lutte contre l’EI.

Le Pentagone a nié toute implication dans les explosions survenues en juillet dans des bases du Hachd al-Chaabi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...