Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Irak: l’ambassadrice américaine condamne les attaques contre des entreprises occidentales

Les attaques, dont les motifs restent inconnus, "n'ont pas causé de dégâts matériels" ni de blessés, précise le communiqué, ajoutant que ces actes sont une "tentative désespérée de nuire à la réputation de l'Irak"

Drapeau irakien (Crédit : Domaine public/Pixabay)
Drapeau irakien (Crédit : Domaine public/Pixabay)

L’ambassadrice des Etats-Unis en Irak a « condamné » jeudi des attaques ayant récemment visé des entreprises occidentales à Bagdad, dans un contexte de tensions toujours plus croissantes au Moyen-Orient avec la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Jeudi, à 01H20 du matin, « une bombe artisanale a explosé devant l’entreprise Caterpillar », un fabricant américain d’engins de chantier et de construction « dans le quartier de Jadriyah » (centre), et une autre a explosé dix minutes plus tard « devant l’institut Cambridge dans la rue de Palestine » voisine, ont indiqué les forces de sécurité irakiennes dans un communiqué.

Les deux attaques, dont les motifs restent inconnus, « n’ont pas causé de dégâts matériels » ni de blessés, précise le communiqué, ajoutant que ces actes sont une « tentative désespérée de nuire à la réputation de l’Irak ».

Dimanche, une bombe artisanale avait été lancée contre une succursale de la chaîne de restauration rapide américaine Kentucky Fried Chicken (KFC), causant des dégâts mineurs. Le lendemain, des hommes masqués avaient fait irruption dans la nuit dans une autre succursale, brisant les vitres.

Plusieurs suspects ont été arrêtés à la suite de ces attaques dimanche et lundi, selon les forces de sécurité irakiennes.

« Nous condamnons les récentes attaques violentes contre des entreprises américaines et internationales et nous exhortons le gouvernement irakien à mener une enquête approfondie, à traduire en justice les responsables et à prévenir de nouvelles attaques », a déclaré l’ambassadrice américaine, Alina Romanowski sur le réseau social X.

« Ces attaques mettent en danger la vie et les biens des Irakiens et pourraient affaiblir la capacité de l’Irak à attirer les investissements étrangers », a-t-elle ajouté.

Un mouvement de boycott a visé de grandes marques occidentales telles que Starbucks et McDonald’s, en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza, où une guerre fait rage entre Israël et le Hamas depuis l’attaque perpétrée par le groupe terroriste islamiste palestinien le 7 octobre.

L’Irak ne reconnaît pas l’Etat d’Israël, et tous ses partis politiques soutiennent la cause palestinienne.

Mardi, l’influent leader religieux chiite irakien, Moqtada Sadr, a renouvelé son appel à fermer l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad après une frappe israélienne sur un camp de déplacés palestiniens qui a fait des dizaines de morts dans le sud de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.