Iran : le frère du président Rouhani condamné à cinq ans de prison
Rechercher

Iran : le frère du président Rouhani condamné à cinq ans de prison

Accusé de "délits financiers", la peine pour corruption de Hossein Fereydoun a été écourtée de 7 à 5 ans à l'issue d'un procès contre lequel il n'existe plus aucun recours possible

Hossein Fereydoun, frère du président iranien, à Téhéran, le 3 avril 2015. (Crédit : AFP/Atta Kenare)
Hossein Fereydoun, frère du président iranien, à Téhéran, le 3 avril 2015. (Crédit : AFP/Atta Kenare)

Le frère du président iranien Hassan Rohani, Hossein Fereydoun, a été condamné à cinq ans de prison ferme à l’issue d’un procès pour corruption, a-t-on annoncé mardi de source officielle.

« En ce qui concerne M. Hossein Fereydoun, la peine de sept ans d’emprisonnement prononcée en première instance a été réduite à cinq ans », a déclaré Gholamhossein Esmaïli, porte-parole de l’Autorité judiciaire iranienne, lors d’une conférence de presse retransmise en direct.

Il s’agit là d’un « verdict final » contre lequel il n’existe plus aucun recours possible, a ajouté M. Esmaïli, sans préciser si M. Fereydoun avait été écroué à la suite de sa condamnation ou s’il était encore en liberté.

M. Fereydoun a aussi été condamné à verser « une amende » et à rembourser « les pots-de-vin » qu’il est accusé d’avoir perçus, a encore déclaré le porte-parole sans avancer de montant précis.

Une photo fournie par le bureau du président iranien Hassan Rouhani qui le montre lors d’une réunion avec des agriculteurs à Téhéran, le 21 novembre 2017. (Crédit : AFP / Présidence iranienne)

Frère et conseiller spécial de M. Rohani, M. Fereydoun avait été arrêté en juillet 2017 après avoir été cité dans plusieurs affaires de corruption.

Accusé de « délits financiers », il avait été libéré au lendemain de son arrestation après s’être acquitté d’une caution d’un montant équivalant alors à environ 9,3 millions de dollars des Etats-Unis, selon plusieurs médias locaux.

Le président iranien et M. Fereydoun ne partagent plus le même nom depuis que M. Rohani a changé le sien plus jeune.

Le procès de M. Fereydoun s’était ouvert en février. Peu de détails ont émergé dans la presse iranienne sur son cas depuis lors.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...