Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Iran : l’équipage d’un navire lié à Israël libéré dans le cadre d’un « acte humanitaire »

"Le navire saisi, qui a éteint son radar dans les eaux territoriales iraniennes et mis en péril la sécurité de la navigation, est en détention judiciaire", a déclaré le ministre des Affaires étrangères

Des éléments du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) descendant en rappel sur un porte-conteneurs, le MSC Aries, près du détroit d'Ormuz, sur une image extraite d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo)
Des éléments du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) descendant en rappel sur un porte-conteneurs, le MSC Aries, près du détroit d'Ormuz, sur une image extraite d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le 13 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran vidéo)

L’Iran a déclaré jeudi avoir libéré l’équipage d’un navire battant pavillon portugais lié à Israël qu’il avait saisi. La République islamique d’Iran garde le contrôle du navire lui-même, a annoncé le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

Les Gardiens de la Révolution islamique d’Iran ont saisi le porte-conteneurs MSC Aries, avec un équipage de 25 personnes, dans le détroit d’Ormuz le 13 avril, quelques jours après que Téhéran a promis de riposter à une attaque attribuée à Israël contre son consulat à Damas. L’Iran avait déclaré qu’il pourrait fermer cette route maritime cruciale.

« Le navire saisi, qui a éteint son radar dans les eaux territoriales iraniennes et mis en péril la sécurité de la navigation, est en détention judiciaire », a déclaré Amir-Abdollahian, selon un message du ministère des Affaires étrangères publié sur X, anciennement Twitter, tard jeudi soir.

Il affirme que la libération de l’équipage est un acte humanitaire et que les membres de l’équipage peuvent retourner dans leur pays, de même que le capitaine du navire.

Le ministère iranien des Affaires étrangères avait précédemment déclaré que l’Aries avait été saisi pour « violation des lois maritimes » et qu’il ne faisait aucun doute qu’il était lié à Israël.

MSC loue l’Aries à Gortal Shipping, une filiale de Zodiac Maritime, qui appartient en partie à l’homme d’affaires israélien Eyal Ofer.

Les récentes attaques contre la marine marchande dans la mer Rouge et le golfe d’Aden par les Houthis du Yémen, alliés à l’Iran, qui se disent solidaires des Palestiniens pendant la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza, ont eu des répercussions sur le transport maritime mondial.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.