Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Iran : un journaliste interdit d’exercer un an pour sa couverture des manifestations

Le journaliste, âgé de plus de 70 ans, a été condamné par un tribunal à une suspension d'un an de ses activités professionnelles

Des manifestations après la mort de Mahsa Amini à Téhéran, en Iran, le 21 septembre 2022. (Crédit : AP)
Des manifestations après la mort de Mahsa Amini à Téhéran, en Iran, le 21 septembre 2022. (Crédit : AP)

Un tribunal iranien a prononcé une interdiction d’exercer « toute activité de presse pendant un an » à l’encontre du rédacteur en chef du quotidien Etemad, pour sa couverture des manifestations liées à la mort de Mahsa Amini l’année dernière, a annoncé samedi le journal.

Le journaliste Behrooz Behzadi avait été mis en examen pour « diffusion de faux contenus » après une plainte déposée par une branche du Corps des Gardiens de la Révolution (CGRI), l’armée idéologique de la République islamique, a indiqué le quotidien réformateur.

La plainte, selon la même source, concernait des articles publiés par le journal sur « l’enlèvement » d’un scientifique en octobre ainsi que « l’interdiction et l’arrestation » d’artistes qui avaient soutenu le mouvement de contestation déclenché par la mort de la jeune Iranienne d’origine kurde de 22 ans.

Le journaliste, âgé de plus de 70 ans, a été condamné par un tribunal à une suspension d’un an de ses activités professionnelles, selon Etemad.

Un kiosque dans la capitale iranienne, le 18 septembre 2022, avec en première page des articles et des photographies de Mahsa Amini, une femme de 22 ans morte après avoir été arrêtée par la « police de la moralité » de la République islamique il y a deux jours. (Crédit : ATTA KENARE / AFP)

L’Iran a été secoué pendant des mois par des manifestations sans précédent déclenchées par le décès en septembre 2022 de Mahsa Amini, arrêtée par la police des moeurs pour avoir prétendument enfreint les règles vestimentaires très strictes imposées par la république islamique.

Des centaines de personnes, parmi lesquelles des dizaines de membres des forces de sécurité, ont été tuées. Des milliers de manifestants ont également été arrêtés, accusés par les autorités de participer à des « émeutes » fomentées par Israël, ennemi juré de l’Iran, et par les pays occidentaux.

En janvier, Etemad avait évalué à 79 le nombre de journalistes interpellés depuis le début des manifestations dans le pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.