Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Iran: une adolescente dans le coma après une « agression » (ONG)

Selon l'ONG Hengaw, basé en Norvège, la jeune fille a été grièvement blessée lors d'une altercation dans le métro avec des femmes membres de la police des mœurs

Image d'une vidéo montrant Armita Garawand, 16 ans, traînée hors du métro de Téhéran alors qu'elle est inconsciente à Téhéran, en Iran, le 3 octobre 2023. (Capture d'écran : X. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)
Image d'une vidéo montrant Armita Garawand, 16 ans, traînée hors du métro de Téhéran alors qu'elle est inconsciente à Téhéran, en Iran, le 3 octobre 2023. (Capture d'écran : X. Used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Une adolescente iranienne âgée de 16 ans est tombée dans le coma et est soignée dans un hôpital sous haute surveillance après une « agression » dans le métro de Téhéran, a affirmé mardi un groupe de défense des droits des Kurdes d’Iran.

Selon l’ONG Hengaw, basé en Norvège, l’adolescente, appelée Armita Garawand, a été grièvement blessée lors d’une altercation dans le métro avec des femmes membres de la police des mœurs. Originaire de la ville de Kermanshah, dans l’ouest de l’Iran majoritairement kurde, la jeune fille réside à Téhéran, d’après Hengaw.

Lundi, l’agence de presse officielle iranienne Irna a affirmé qu’une étudiante de 16 ans s’était évanouie dimanche après une « chute de tension » dans le métro. Le directeur général du métro de Téhéran, Masood Dorosti, a nié toute « altercation verbale ou physique » entre l’adolescente « et des passagers ou des cadres du métro ».

Les autorités iraniennes restent en alerte, un peu plus d’un an après le décès en détention de Mahsa Amini, une jeune Kurde iranienne arrêtée par des policiers pour avoir prétendument enfreint les règles vestimentaires strictes imposées aux femmes en Iran, dont le port du voile obligatoire en public.

Sa mort a déclenché des protestations qui ont duré plusieurs mois avant de perdre leur élan face à une répression qui a coûté la vie à plus de 550 manifestants, selon le groupe Iran Human Rights (IHR). La famille de Mahsa Amini affirme qu’elle est décédée des suites d’un coup à la tête, ce que les autorités démentent.

D’après Hengaw, « Armita Garawand, une jeune fille de 16 ans, est dans le coma depuis dimanche 1er octobre à la suite de graves blessures provoquées par une agression perpétrée par des agents femmes de la police des mœurs dans le métro Shohada de Téhéran ».

La jeune fille est soignée sous haute sécurité à l’hôpital Fajr et « aucune visite n’est actuellement autorisée, pas même de sa famille », a ajouté le groupe, en précisant que les policières ont jugé que l’adolescente ne respectait pas le port du voile.

Maryam Lotfi, journaliste du quotidien Shargh, a cherché au lendemain de l’incident à se rendre à l’hôpital et a été brièvement détenue, selon Hengaw.

L’affaire a alimenté les discussions sur les réseaux sociaux, avec une prétendue vidéo qui, selon certains, montrerait l’adolescente, avec des amis et apparemment sans voile, poussée dans le métro par des policières.

Le site d’information IranWire, basé hors d’Iran, a cité une source affirmant qu’elle avait été « blessée à la tête » après avoir été poussée par les agents.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.