Israël a de « sérieux doutes » sur le programme nucléaire iranien
Rechercher

Israël a de « sérieux doutes » sur le programme nucléaire iranien

"Des questions restent en suspens sur le programme iranien", a indiqué le ministère israélien des Affaires étrangères

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant  aux Juifs américains à propos de l'accord nucléaire avec l'Iran dans une webconférence en direct, le mardi 4 août 2015 (Capture d'écran)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adressant aux Juifs américains à propos de l'accord nucléaire avec l'Iran dans une webconférence en direct, le mardi 4 août 2015 (Capture d'écran)

Israël a affirmé mardi avoir de « sérieux doutes » sur les objectifs nucléaires de l’Iran après la décision de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de refermer le dossier concernant la dimension militaire passée du programme de Téhéran.

« Depuis plus d’une décennie, l’Iran n’a pas coopéré et a trompé (la communauté internationale). De sérieux doutes demeurent et des questions restent en suspens sur le programme iranien », a indiqué le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

« L’Iran doit encore coopérer pleinement avec l’AIEA pour (…) que soit vérifiée la nature pacifique de son programme nucléaire », ajoute le communiqué.

L’AIEA a mis fin mardi à son enquête sur le dossier de la possible dimension militaire des activités nucléaires passées de Téhéran, ce qui ouvre la voie à l’application de l’accord historique signé à Vienne en juillet entre l’Iran et les grandes puissances.

Téhéran doit toutefois mettre en œuvre les dernières mesures préliminaires à l’application de cet accord, qui est destiné à garantir la nature strictement pacifique des activités nucléaires de la République islamique en échange de la levée de sanctions économiques internationales.

Israël, notamment par la voix de son Premier ministre Benjamin Netanyahu, est un adversaire farouche de l’accord de Vienne, qui selon l’Etat hébreu n’empêchera nullement l’Iran de se doter de l’arme nucléaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...