Israël a détruit un tunnel d’attaque entre Gaza et son territoire
Rechercher

Israël a détruit un tunnel d’attaque entre Gaza et son territoire

Ce tunnel a été découvert il y a quelques semaines ; pas de victimes

Un tunnel de Gaza, dans la banlieue de Khan Younès (Crédit : Walla news)
Un tunnel de Gaza, dans la banlieue de Khan Younès (Crédit : Walla news)

L’armée israélienne a annoncé avoir détruit dimanche un tunnel d’attaque creusé par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza et débouchant en territoire israélien.

Ce tunnel a été découvert il y a quelques semaines, a précisé un porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus, ajoutant que l’opération n’avait pas fait de victimes.

Le 30 octobre, l’armée avait détruit un tunnel d’attaque similaire mais construit par l’autre groupe islamiste palestinien Jihad islamique.

Selon M. Conricus, le tunnel détruit dimanche partait des environs de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, et s’enfonçait de plusieurs centaines de mètres dans le territoire israélien.

« Nous considérons cela comme une grave violation de la souveraineté israélienne », a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant qu’Israël ne cherchait pas une escalade des tensions.

Il a également souligné que ce tunnel était actif depuis un certain temps et n’était pas lié aux protestations contre l’annonce mercredi par le président américain Donald Trump de sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a expliqué espérer qu’ « en quelques mois, la menace des tunnels posée aux citoyens de la périphérie de Gaza appartiendra au passé ».

Il s’est exprimé après l’annonce par l’armée de la destruction d’un tunnel d’attaque pendant le week-end qui entrait sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza.

Le ministre de la Défense a salué les nouvelles technologies israéliennes de détection de ces passages transfrontaliers creusés par le Hamas.

Les tunnels « sont une menace que nous n’accepterons pas et nous investirons toutes nos ressources pour les déjouer », a-t-il dit.

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a affirmé qu’Israël allait détruire les réseaux de tunnels du groupe terroriste du Hamas « en un an ou deux ».

Cette estimation semble contredire celle du ministre de la Défense, qui a indiqué que cette menace pourrait être éradiquée « en quelques mois ».

« En un an ou deux, nous mettrons un terme au plus important projet du Hamas, les tunnels terroristes, et il faut donc aujourd’hui que nous soyons particulièrement alertes. Nous devons aussi nous préparer à de nouvelles menaces navales ou aériennes dans la mesure où le Hamas cherche à innover en permanence », a dit Bennett après l’annonce par l’armée israélienne d’un autre tunnel transfrontalier.

« Aujourd’hui, ceux qui creusent des tunnels creusent leur propre mort », a ajouté Bennett.

« La destruction du tunnel est le résultat d’une politique claire contre le terrorisme. Les forces de sécurité ont développé un système systématique de localisation et de destruction des tunnels. Cela prendra du temps mais les tunnels du Hamas chancelleront ».

Le président du parti HaBayit HaYehudi, Naftali Bennett, et le président du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, à la Knesset, le 22 juillet 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Faisant écho aux propos du ministre de la Défense Liberman, le ministre des Renseignements Yisrael Katz a également expliqué que « l’ère de la menace posée par les tunnels » prendra fin bientôt.

« Je salue l’opération réussie de l’armée israélienne qui a neutralisé le tunnel qui entrait dans le territoire de l’Etat d’Israël », a déclaré Katz dans un communiqué. « Cette action convoie le message clair que l’ère de la menace posée par les tunnels touche à sa fin ».

Le ministre des Renseignements a noté que la découverte des tunnels transfrontaliers prouve que l’accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah ne verra pas le jour.

« La découverte et l’explosion du tunnel prouvent une fois encore la justesse de la décision israélienne de ne pas reconnaître le gouvernement de réconciliation imaginaire entre de Abu Mazen [le président de l’AP Mahmoud Abbas] et le Hamas qui se forme actuellement. Tandis qu’Abu Mazen parle de paix et d’accord politiques, le Hamas creuse des tunnels et se prépare à la guerre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...