Israël accepterait de créer un port pour Gaza à Chypre – média
Rechercher

Israël accepterait de créer un port pour Gaza à Chypre – média

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman aurait accepté de créer un port spécial pour Gaza à Chypre si le Hamas rend les corps de deux soldats et libère deux Israéliens

Des bateaux de pêche palestiniens au port maritime de Gaza, le 1er avril 2016 (AFP / Mohammed Abed)
Des bateaux de pêche palestiniens au port maritime de Gaza, le 1er avril 2016 (AFP / Mohammed Abed)

Israël aurait accepté d’établir un port maritime desservant la bande de Gaza à Chypre en échange de la restitution des corps de deux soldats et de la libération de deux Israéliens détenus par l’organisation terroriste du Hamas dans l’enclave palestinienne, a annoncé la chaîne de télévision Hadashot.

Le rapport indique que le ministre de la Défense Avigdor Liberman a donné son accord de principe à l’établissement du port, lors d’une réunion la semaine dernière à Chypre avec le président du pays.

L’ancien n°2 du Mossad a félicité Liberman pour le port de Gaza à Chypre.

« Je suis heureux que le ministre de la Défense Avigdor Liberman ait adopté l’initiative que je promeus depuis 2015 lorsque j’étais directeur général du ministère du Renseignement sous les ministres Yuval Steinitz et Yisrael Katz pour établir une plateforme dédiée dans un port de Chypre au profit des résidents de la bande de Gaza, sans nuire à la sécurité d’Israël, » a tweeté Ram Ben Barak, qui a rejoint cette année le parti centriste Yesh Atid.

« Ce projet peut et doit être mis en œuvre », a-t-il ajouté.

Le projet comprendra la mise en place d’un système de surveillance nocturne israélien pour s’assurer que le Hamas n’utilise pas le port pour de la contrebande d’armes, selon le rapport.

La chaîne a cité un haut responsable de la sécurité israélienne qui a affirmé que dès que le projet sera finalisé, il sera présenté directement aux habitants de Gaza « par-dessus la tête du Hamas ».

« Nous mettrons ouvertement sur la table l’ensemble des avantages sociaux et expliquerons : c’est possible, voici le prix, c’est à prendre ou à laisser », a déclaré le responsable.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...