Israël en guerre - Jour 63

Rechercher

Israël accusé d’avoir assassiné 2 personnes lors d’une attaque de drone en Syrie

Les hommes auraient été touchés par un missile alors qu'ils circulaient à moto près de Beit Jinn ; ni les autorités syriennes ni l'armée israélienne n'ont encore commenté

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le site d'une attaque présumée de drone israélien près de la ville syrienne de Beit Jinn, le 21 septembre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le site d'une attaque présumée de drone israélien près de la ville syrienne de Beit Jinn, le 21 septembre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux hommes ont été tués lors d’une attaque présumée de drone israélien dans le sud de la Syrie jeudi, ont rapporté des médias affiliés à l’opposition syrienne.

Selon ces médias, l’attaque a eu lieu près de la ville de Beit Jinn, à environ 10 kilomètres de la frontière israélienne sur le plateau du Golan.

Les deux hommes circulaient sur une moto lorsqu’ils auraient été frappés par un missile.

Selon des informations non-vérifiées, il s’agirait d’Ali Okasha Abu Jarrah et de Zaher as-Saadi Abu Alaa ; leur affiliation n’est pas connue. Des rumeurs sur les réseaux sociaux affirment qu’ils sont membres du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien, mais des sources au sein du groupe terroriste ont déclaré au journal libanais al-Ahed que cette affirmation était totalement fausse.

Les autorités syriennes et les médias pro-gouvernement n’ont pas encore commenté cette attaque présumée.

L’armée israélienne ne commente généralement pas ses frappes en Syrie, mais elle a admis avoir effectué des centaines de sorties contre des groupes soutenus par l’Iran qui tentaient de s’implanter dans le pays, au cours des dix dernières années.

L’armée israélienne affirme qu’elle s’attaque également aux cargaisons d’armes supposées être destinées à ces groupes, au premier rang desquels le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah. En outre, les frappes aériennes attribuées à Israël ont à plusieurs reprises visé les systèmes de défense aérienne syriens.

Dans le passé, les frappes sur des zones plus proches de la frontière israélienne, sur le plateau du Golan, ont visé des individus spécifiques soupçonnés de préparer des attaques contre Israël ou d’être en train de les commettre.

Israël a accusé à plusieurs reprises l’armée syrienne d’aider activement le groupe terroriste du Hezbollah, soutenu par l’Iran, dans la région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.