Rechercher

Israël annonce la construction de 1 355 nouveaux logements en Cisjordanie

Ces nouveaux logements doivent être construits dans sept implantations, notamment 729 à Ariel, 346 à Beit-El et 102 à Elkana

Le ministre du Logement Zeev Elkin arrive à la résidence du président de Jérusalem pour une photo de groupe du président et des membres du nouveau gouvernement, le 14 jin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre du Logement Zeev Elkin arrive à la résidence du président de Jérusalem pour une photo de groupe du président et des membres du nouveau gouvernement, le 14 jin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Israël va construire 1 355 nouveaux logements dans sept implantations juives en Cisjordanie, a annoncé dimanche le ministère du Logement et de la Construction.

« Des appels d’offre pour 1 355 logements dans des localités de Judée-Samarie ont été publiés sous la direction du ministre de la Construction Zeev Elkin », est-il écrit dans un communiqué.

Ces nouveaux logements s’ajoutent à ceux annoncés en août par les autorités, soit plus de 2 000 au total, qui doivent obtenir cette semaine un feu vert définitif du ministère de la Défense.

« Le renforcement de la présence juive (en Cisjordanie) est essentiel dans la vision sioniste », a déclaré M. Elkin, membre du parti de droite Tikva Hadasha.

Ces nouveaux logements doivent être construits dans sept implantations, notamment 729 à Ariel (nord de la Cisjordanie), 346 à Beit-El (près de Ramallah) et 102 à Elkana (nord-ouest de la Cisjordanie), d’après le communiqué.

La direction du parti de gauche de la coalition Meretz a publié une déclaration exprimant « sa préoccupation concernant une série de mesures unilatérales prises par les ministres du gouvernement concernant les politiques envers les Palestiniens dans les territoires et l’expansion des colonies ». « Ces mesures mettent en danger l’avenir de l’État d’Israël et son horizon diplomatique, et elles sapent la base sur laquelle le changement de gouvernement a été établi », conclut le texte.

« Environ 10 % des citoyens israéliens vivent au-delà de la Ligne verte. Ils méritent aussi des appartements et c’est naturel », a déclaré Elkin aux informations de la Treizième chaîne.

« Je n’impose pas aux gens du Meretz d’aller rencontrer [le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas] ou non ; Je me comporterais différemment. Donc, bien sûr, ils ne m’imposeront pas [leur opinion] et ne me forceront pas à geler la construction en Judée-Samarie », dit-il.

L’ONG israélienne « La paix maintenant » a de son côté dénoncé cette annonce et affirmé que « ce gouvernement » n’était « pas un gouvernement de changement ».

« Il est triste de voir que quand l’extrême-droite se félicite que l’Etat d’Israël ait quasiment annexé la Palestine, les partisans au sein du gouvernement de la solution à deux Etats restent muets », écrit l’ONG dans un communiqué.

Mohammed Shtayyeh (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Mohammed Shtayyeh a de son côté déclaré que la communauté internationale « doit faire payer à Israël le prix de ses agressions contre notre peuple, particulièrement après cette vague de construction dans les colonies ».

La Jordanie a elle dénoncé « une violation du droit international », selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères. « La politique d’Israël en Cisjordanie occupée est illégale et met en péril la solution à deux Etats et la chance d’arriver à une paix juste », est-il indiqué.

« Aujourd’hui, les autorités israéliennes ont annoncé des appels d’offres pour la construction de plus de 1 300 logements en Cisjordanie occupée. Je suis profondément préoccupé par l’expansion continue des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est. Je réitère que toutes les colonies sont illégales au regard du droit international, restent un obstacle substantiel à la paix et doivent cesser immédiatement, » a déclaré Tor Wennesland, coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient.

Environ 475 000 Israéliens résident en Cisjordanie, où vivent également 2,8 millions de Palestiniens.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement israélien a pris parallèlement plusieurs mesures pour améliorer le quotidien des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...