Israël : Assad a utilisé 90 % des missiles syriens contre les rebelles
Rechercher

Israël : Assad a utilisé 90 % des missiles syriens contre les rebelles

Un haut responsable de Tsahal affirme que certains missiles ont été transférés au Hezbollah, qui possède maintenant environ 150 000 roquettes

L'armée syrienne tirant un missile Scud (capture d'écran YouTube)
L'armée syrienne tirant un missile Scud (capture d'écran YouTube)

La Syrie aurait utilisé plus de 90 % de son arsenal de missiles balistiques contre les rebelles de l’opposition au cours des cinq ans de guerre civile, mais certains missiles sont parvenus au Hezbollah au Liban, selon une source militaire israélienne de haut rang.

« Le nombre de missiles balistiques (syriens) restant est inférieure à 10 % », a déclaré mercredi un officier supérieur de Tsahal à l’agence Reuters.

« Cela pourrait encore changer. Ils pourraient commencer à reconstituer leur arsenal », a-t-il ajouté.

Les combattants de l’opposition syrienne affirment le président syrien Bashar el-Assad a tiré des dizaines de missiles de type Scud sur des bastions rebelles depuis que l’insurrection armée contre les forces gouvernementales a commencé en 2011.

Israël garde un œil sur la capacité des missiles du Hezbollah et les transferts d’armes en provenance de Syrie et de l’Iran vers l’organisation terroriste.

Les responsables israéliens disent qu’ils considèrent le transfert d’armes de pointe vers le groupe comme étant une ligne rouge ; un certain nombre de frappes aériennes en Syrie ont été attribuées aux efforts israéliens pour contrecarrer le transfert de missiles.

Jérusalem n’a pas reconnu ouvertement être derrière ces opérations. Il a, cependant, averti qu’il ne permettra pas à l’organisation terroriste basée au Liban de se procurer ce qu’il appelle des armes de pointe « changeant le jeu ».

La semaine dernière, les responsables israéliens ont déclaré que le Hezbollah, un allié de longue date du régime d’Assad, avait amassé environ 150 000 roquettes, notamment un certain nombre de missiles à longue portée de fabrication iranienne.

L’évaluation suggère que le Hezbollah continue ses efforts pour acquérir des armes dont le but est d’attaquer Israël, en dépit de son implication profonde dans la guerre civile syrienne.

Les forces du Hezbollah opèrent sur le territoire syrien depuis plus de trois ans et demi.

Des milliers de combattants de l’organisation seraient sur le sol syrien et des centaines, certains parlent de milliers, ont été tués, dont au moins un officier supérieur.

Le mouvement terroriste a mené en 2006 une guerre de trois semaines contre Israël pendant laquelle des milliers de roquettes ont pilonné le nord d’Israël.

Malgré l’évaluation de l’augmentation de son arsenal, l’opinion qui prévaut en Israël est que le Hezbollah n’est pas intéressé maintenant à une nouvelle confrontation ou à une guerre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...