Israël atteint un nouveau record de cas quotidiens de COVID
Rechercher

Israël atteint un nouveau record de cas quotidiens de COVID

Le taux de tests positifs dépasse les 7 % alors que plus de 10 900 cas ont été découverts ; 114 000 Israéliens ont reçu une dose de rappel lundi

Des parents et des enfants de l'école "Cramim" reçoivent un test COVID-19 en kit à domicile avant l'ouverture de la nouvelle année scolaire, à Jérusalem, le 30 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Des parents et des enfants de l'école "Cramim" reçoivent un test COVID-19 en kit à domicile avant l'ouverture de la nouvelle année scolaire, à Jérusalem, le 30 août 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Plus de 10 900 nouveaux cas de COVID ont été confirmés en Israël lundi, ce qui constitue un record en un jour depuis le déclenchement de la pandémie.

Ce nouveau record semble être le résultat de l’aggravation de l’épidémie combinée à un plus grand nombre de tests effectués ce mois-ci que par le passé, lorsque le taux de résultats positifs était parfois beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui.

En outre, un plus grand nombre de personnes diagnostiquées avec le coronavirus sont des enfants – grâce à un effort massif pour les tester avant la nouvelle année scolaire, qui débute mercredi – ce qui signifie qu’une part importante des nouveaux cas concerne des personnes qui présentent un risque moindre de maladie grave et ne peuvent pas encore être vaccinées.

Le taux de positivité parmi les personnes testées est resté supérieur à 7 % pour le troisième jour consécutif, puisque 10 947 des 137 410 tests effectués lundi se sont révélés positifs. Jusqu’à présent, le total le plus élevé de nouveaux cas en une journée avait été établi à la mi-janvier, avec 10 118 tests positifs en une journée ; à l’époque, le nombre de tests quotidiens était plus faible et le taux de positivité était d’environ 10 %.

Mardi matin, on comptait 83 542 cas actifs de COVID en Israël, dont 1 122 hospitalisés, 719 dans un état grave et 172 sous ventilateur. Depuis le début de la pandémie, 7 043 personnes atteintes du COVID sont décédées en Israël, dont plus de 500 en août.

Les écoles devraient ouvrir mercredi dans tout le pays, malgré l’augmentation constante du nombre de nouveaux cas. Selon le radiodiffuseur public Kan, plus de 90 000 élèves sont actuellement en quarantaine – soit parce qu’ils sont infectés, soit parce qu’ils ont été en contact avec quelqu’un qui a été testé positif – et plus de la moitié de ceux qui ont été testés positifs lundi étaient des enfants en âge scolaire.

Selon le site d’information Ynet, 33 % des personnes testées positives lundi avaient moins de 11 ans, 15 % étaient âgées de 12 à 18 ans et seulement 4 % avaient plus de 60 ans.

La Dr Sharon Alroy Preis, responsable des services de santé publique au ministère de la Santé, a déclaré à Kan que ce nouveau record de cas en un jour était inquiétant.

« Nous faisons tout ce que nous pouvons pour le faire baisser », a-t-elle déclaré. « Nous avons demandé de limiter davantage les grands rassemblements, mais c’est le cabinet qui prend ces décisions. »

Lors d’une réunion du cabinet sur le coronavirus lundi soir, les ministres ont voté pour étendre les limitations d’entrée dites « Passe sanitaire » aux établissements d’enseignement, de santé et d’aide sociale. Les ministres ont également approuvé un plan pour la tenue des prières traditionnelles des selichot au mur Occidental sous les restrictions du COVID, avec un maximum de 8 000 fidèles autorisés à y assister en même temps, répartis en 18 capsules.

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz arrive à un centre de vaccination temporaire dans la ville arabe israélienne de Kfar Qassem, le 23 août 2021. (Crédit : Yossi Aloni/FLASH90)

Les directives actuelles du ministère de la Santé interdisent les rassemblements en plein air de plus de 5 000 personnes pour les événements de masse tels que les concerts, tandis que les célébrations personnelles sont limitées à 500 personnes chacune.

Mardi matin, 2 157 299 personnes, soit plus de 23 % de la population totale, avaient reçu une troisième dose de rappel du vaccin COVID. Près de 115 000 personnes ont reçu leur troisième dose lundi, un record depuis le début de la campagne de rappel le 1er août.

Dimanche, les responsables du ministère de la Santé ont autorisé les doses de rappel à l’ensemble de la population éligible – les personnes âgées de 12 ans et plus dont la dernière dose remontait à au moins cinq mois – et ont annoncé que les personnes ayant reçu trois doses ne seront plus tenues de se soumettre à une quarantaine prolongée à leur retour de l’étranger.

Les responsables ont également révélé qu’à partir du 1er octobre, le pass vert – qui permet l’entrée dans la plupart des lieux publics uniquement aux personnes vaccinées ou guéries – ne serait valable que pendant six mois après la deuxième dose, ce qui signifie que les personnes devront recevoir une dose de rappel pour conserver leur pass vert.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...