Israël autorise l’exportation de cannabis à usage médical
Rechercher

Israël autorise l’exportation de cannabis à usage médical

La Knesset a voté mardi une loi autorisant les agriculteurs à exporter du cannabis à usage médical, à condition d'obtenir une autorisation des autorités

Une des serres de Breath de Life Pharma près de Beit Shemesh, où les producteurs attendent l'adoption d'une loi qui leur permettrait d'exporter du cannabis médical. (Autorisation)
Une des serres de Breath de Life Pharma près de Beit Shemesh, où les producteurs attendent l'adoption d'une loi qui leur permettrait d'exporter du cannabis médical. (Autorisation)

Le Parlement israélien a annoncé mercredi avoir voté en faveur d’une loi autorisant les agriculteurs à exporter du cannabis à usage médical, ce qui devrait générer des revenus importants pour l’Etat.

La loi, votée mardi, permet aux agriculteurs de cultiver du cannabis destiné à un usage thérapeutique, à condition d’obtenir un permis du ministère de la Santé, de la police et de l’autorité de contrôle des producteurs.

L’exportation de cannabis à des fins médicales pourrait générer un revenu d’un milliard de shekels (234 millions d’euros) par an pour Israël, selon des estimations du Parlement.

Yoav Kisch, député du Likud (droite), le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a écrit la loi, a souligné son « potentiel économique énorme » pour l’Etat et les agriculteurs, qualifiant le cannabis médical de « produit béni qui atténue les souffrances des malades ».

Le député Yoav Kisch (Likud), président de la commission des Affaires internes de la Knesset, le 29 janvier 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Huit sociétés cultivent actuellement du cannabis à usage thérapeutique en Israël, mais beaucoup d’autres attendent de recevoir une autorisation des autorités, a affirmé le Parlement dans un communiqué.

Le gouvernement israélien avait approuvé en 2016 ce projet de loi en faveur d’une légalisation des exportations.

La consommation de cannabis à usage récréatif est interdite en Israël mais un projet dépénalisant partiellement sa consommation au profit d’un système d’amendes a été approuvé en 2017.

Par contre, l’usage à but thérapeutique est légal et même encouragé depuis une dizaine d’années.

Les producteurs israéliens devraient commencer à exporter d’ici six mois, selon iCAN, une société basée en Israël qui fait la promotion des technologies pour cultiver ce cannabis médical.

Saul Kaye, PDG de iCAN, s’est félicité d’une « décision bienvenue ».

« Israël, déjà le pays le plus avancé dans ce domaine, sera désormais en mesure de produire et de commercialiser du cannabis et des produits à base de cannabis qui aideront des millions de personnes souffrantes », a-t-il déclaré dans un communiqué. Une vingtaine de pays ont légalisé la consommation de marijuana à des fins médicales

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...