Israël avertit que le Hamas payera un « lourd tribut »
Rechercher

Israël avertit que le Hamas payera un « lourd tribut »

Tsahal a frappé la bande de Gaza en représailles à une attaque à la roquette ; Israël est prêt à agir « avec encore plus de force », déclare Yaalon

Tirs de roquettes depuis la bande de Gaza (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Tirs de roquettes depuis la bande de Gaza (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon a émis un sévère avertissement au Hamas mercredi matin, suite à une attaque à la roquette sur le sud du pays, la veille. Le Hamas, dit-il, doit freiner toute tentative des factions de Gaza d’attaquer Israël, ou bien il « payera un lourd tribut ».

Plus tôt, des jets de l’Armée de l’air israélienne ont bombardé en représailles quatre objectifs dans la bande de Gaza. La roquette est tombée à proximité de la ville de Gan Yavne, à l’extérieur Ashdod, ne causant ni victimes ni dégâts. Selon Tsahal, elle a été lancée par des membres du Djihad islamique, en raison d’un conflit interne.

« Israël n’a pas l’intention d’ignorer les attaques contre ses citoyens, comme celle de la nuit dernière par les forces du Djihad islamique », a déclaré Yaalon dans un communiqué. « Nous ne tolérerons aucune menace sur les résidents du Sud. Si le calme ne règne pas en Israël, la bande de Gaza payera un lourd tribut. »

« Je ne conseillerais à personne de nous tester », a-t-il averti, menaçant directement le gouvernement du Hamas à Gaza. « Nous imputons au Hamas la responsabilité de ce qui se passe dans la bande de Gaza. Il vaudrait mieux qu’il contienne toutes les tentatives de tirer sur Israël et toutes les provocations. Sinon, nous aurons d’autre choix que de réagir avec encore plus de force. »

L’armée israélienne a déclaré dans un communiqué avoir pris pour cible quatre sites « de l’infrastructure terroriste » dans le sud de la bande de Gaza.

L’escalade des tirs de roquettes depuis Gaza sur les communautés du sud d’Israël a déclenché en 2014 une sanglante guerre de deux mois entre Israël et les factions armées dans la bande de Gaza.

Pendant le conflit, les Palestiniens ont tiré plus de 4 000 roquettes sur les villes israéliennes, dont certaines ont atteint Tel-Aviv et le Nord jusqu’à des localités situées près de Haïfa.

« Le fait que le territoire du Hamas soit utilisé comme base arrière pour attaquer Israël est inacceptable et intolérable et aura des conséquences », a déclaré dans un communiqué le porte-parole de Tsahal, le lieutenant-colonel Peter Lerner, le lendemain du tir.

Les avions israéliens ont visé des camps d’entraînement appartenant au Djihad islamique à Rafah, Khan Younis et dans la ville de Gaza, selon des témoins.

Une vidéo postée sur Facebook montre des images de l’une des frappes aériennes israéliennes sur le nord de Gaza.

Un responsable du Hamas a déclaré que le groupe souhaitait calmer la situation avec les groupes palestiniens rivaux dans la bande de Gaza, selon la radio israélienne.

Le Hamas n’a pas revendiqué le tir, et des sources de Gaza ont déclaré que les auteurs étaient probablement des membres du Djihad islamique. Pourtant, Israël a toujours tenu le Hamas responsable de toutes les attaques lancées depuis la bande de Gaza.

La roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé le sud d’Israël mardi soir, peu après 21 heures, déclenchant des alarmes dans toute la région, a indiqué l’armée.

Le projectile – un missile Grad – a été localisé quelques minutes après le retentissement des sirènes dans la région de Lachish et Ashdod.

De nombreux habitants du sud d’Israël ont déclaré avoir entendu plusieurs explosions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...