Israël cherche à faire interdire le groupe Hizb ut-Tahrir
Rechercher

Israël cherche à faire interdire le groupe Hizb ut-Tahrir

Gilad Erdan estime qu'un groupe qui a "une idéologie identique à Daesh" n'a pas sa place en Israël

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan assiste à une réunion du comité à la Knesset, le 14 novembre 2017. (Flash90)
Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan assiste à une réunion du comité à la Knesset, le 14 novembre 2017. (Flash90)

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a annoncé lundi son intention d’interdire le groupe islamiste radical Hizb ut-Tahrir dont l’idéologie est, selon lui, « identique » à celle du groupe Etat islamique (EI).

Le ministre va « mener des discussions dans les prochains jours afin de déclarer illégale cette organisation », a indiqué un communiqué de la police.

Ce mouvement « conteste le droit à l’existence de l’Etat d’Israël et soutient la rétablissement à sa place d’un califat islamique », ajoute le communiqué.

« Hizb ut-Tahrir est surtout actif à Jérusalem autour du Mont du Temple (l’esplanade des Mosquées) où les dirigeants de cette organisation répandent leur message extrémiste », poursuit-il.

« Il n’est pas concevable qu’une organisation incitant à la violence et qui soutient le terrorisme ainsi que l’idéologie de Daech (acronyme arabe de l’EI) puisse agir en Israël », a souligné le ministre.

Fondé en Jordanie en 1953, Hizb ut-Tahir (Parti de la Libération) est un groupe pan-islamique radical dont le but est d’établir le califat dans l’ensemble du monde musulman. En 2006, l’organisation avait appelé à des manifestations à la suite de la publication dans un journal danois de caricatures du prophète Mahomet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...