Israël condamne Raëd Saleh à 11 mois de prison ferme
Rechercher

Israël condamne Raëd Saleh à 11 mois de prison ferme

Le chef du Mouvement islamique a été condamné pour incitation à la haine en raison de propos tenus dans un discours en février 2007

Raed Saleh, chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël, en mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Raed Saleh, chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël, en mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La justice israélienne a condamné mardi à 11 mois de prison ferme un religieux chef d’une organisation islamiste, actuellement dans le collimateur du gouvernement israélien pour son rôle moteur dans la mobilisation autour du mont du Temple.

Cheikh Raëd Saleh, chef du « Mouvement islamique – branche nord », apparenté aux Frères musulmans, a été condamné par un tribunal de Jérusalem pour incitation à la haine en raison de propos tenus dans un discours en février 2007, et non pour une éventuelle implication dont l’accuse le gouvernement dans l’agitation récente autour du mont du Temple.

Un tribunal de Jérusalem a alourdi mardi la peine de huit mois de prison infligée en mars 2014 au prédicateur pour avoir, lors d’une manifestation dans la Vieille ville de Jérusalem, appelé « tout musulman et arabe à venir en aide aux Palestiniens et à lancer une intifada islamique pour soutenir (…) Jérusalem et la (…) mosquée d’Al-Aqsa ».

Ce jugement avait été frappé d’appel.

Le tribunal a en outre infligé 8 mois de prison avec sursis à Raëd Saleh. Il est censé commencer à purger sa peine ferme le 15 novembre. Son avocat a cependant indiqué à l’audience qu’il allait introduire un recours contre la condamnation.

Le « Mouvement islamique – branche nord », organisation légale en Israël, est désigné par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu comme l’un des principaux instigateurs des troubles autour du mont du Temple, épicentre de la vague de violences récentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...