Israël déjoue une opération de renseignement iranienne
Rechercher

Israël déjoue une opération de renseignement iranienne

Le réseau, dirigé depuis la Syrie, utilisait de faux profils Facebook pour recruter des personnes susceptibles de transmettre des informations sur l'Etat juif

Un homme devant un ordinateur avec un logo Facebook, le 26 février 2016. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Un homme devant un ordinateur avec un logo Facebook, le 26 février 2016. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Les services de sécurité du Shin Bet ont révélé avoir découvert un réseau de renseignement iranien qui opérait en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Le Shin Bet a fait savoir que le réseau avait été exposé au cours d’une opération menée conjointement avec la police et l’armée israélienne, il y a plusieurs mois.

Le réseau fonctionnait depuis la Syrie, sous la direction d’un homme appelé « Abu Jihad », qui oeuvrait à recruter des personnes susceptibles de transmettre des informations sur l’Etat juif via Facebook et autres sites de réseaux sociaux.

Les commanditaires souhaitaient qu’ils récoltent des informations sur des bases militaires, des sites sensibles ou encore des hôpitaux, dans le but d’y commettre des attentats, affirme encore le Shin Bet.

Abu Jihad serait parvenu à recruter au moins une personne pour mener une attaque contre une cible israélienne. L’agence de sécurité a noté que « l’immense majorité des citoyens israéliens » arabes contactés par les Iraniens « ont refusé de répondre aux demandes du réseau et ont rompu le contact, notamment parce que les faux profils établis par Abu Jihad semblaient suspects.

En juin, la justice militaire israélienne a inculpé un Jordanien accusé d’avoir été recruté par l’Iran pour mettre sur pied un réseau d’espions en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...