Israël devrait révoquer le statut de résident de 19 terroristes de Jérusalem-Est
Rechercher

Israël devrait révoquer le statut de résident de 19 terroristes de Jérusalem-Est

La police a enquêté sur 200 Palestiniens ; un jeune de 20 ans a été arrêté pour incitation à la violence

L'ancien ministre de l'Intérieur Silvan Shalom, au ministère de l'Intérieur à Jérusalem le 17 mai 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
L'ancien ministre de l'Intérieur Silvan Shalom, au ministère de l'Intérieur à Jérusalem le 17 mai 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Le ministre de l’Intérieur, Silvan Shalom, a indiqué à Israel Radio que l’Etat allait révoquer le statut de résident de 19 habitants de Jérusalem Est pour leur implication dans des attaques terroristes.

La décision signifie que les familles de ces 19 personnes vont perdre tous les avantages qui leurs sont accordés, a précisé Israel Radio.

Shalom, a signalé la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, présentera prochainement une proposition pour refuser les prestations sociales aux familles des terroristes en possession de cartes d’identité israéliennes qui ont été tués pendant des attaques.

Les terroristes qui ont été blessés pendant les attaques se verront également refuser des prestations d’invalidité. Israël confisquera également la terre sur laquelle les maisons démolies des terroristes ont été construites.

La police a enquêté sur plus de 200 Palestiniens au cours des 2 dernières semaines

La police de Judée et Samarie a enquêté sur plus de 200 Palestiniens au cours des deux dernières semaines, a indiqué Ynet.

Les Palestiniens ont été interrogés pour émeutes, pour des jets de pierres, des cocktails Molotov et des engins explosifs.

Un tiers des personnes interrogées sont des mineurs, a précisé Ynet.

Un jeune de 20 ans arrêté pour incitation à la violence sur Facebook

Un jeune homme de 20 ans a été arrêté par la police dans la région de la mer Morte car il est soupçonné d’avoir incité à la violence sur les médias sociaux.

Le site Walla a précisé que l’homme, de la ville bédouine de Kuseife et qui est un employé d’une usine de la mer Morte, a écrit sur Facebook : « L’Intifada a commencé et je suis sûr que par la suite il n’y aura pas un porc juif ici ».

Il est actuellement interrogé par la police à Arad, dit Walla.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...