Rechercher

Israël diffusera l’Euro 2020 et la Coupe du monde 2022 dans les implantations

Alors que la chaîne israélienne Kan s'apprêtait à renoncer aux droits de diffusion de la Coupe du monde, la fédération israélienne est parvenue à conclure un accord

L'Albanais Taulant Xhaka (à gauche) se bat pour le ballon avec l'Israélien Munas Dabbur lors du match de football de la Ligue des Nations de l'UEFA entre l'Albanie et Israël au stade Elbasan Arena, à Elbasan, Albanie du Sud, vendredi 7 septembre 2018. (Crédit : AP Photo/Hektor Pustina)
L'Albanais Taulant Xhaka (à gauche) se bat pour le ballon avec l'Israélien Munas Dabbur lors du match de football de la Ligue des Nations de l'UEFA entre l'Albanie et Israël au stade Elbasan Arena, à Elbasan, Albanie du Sud, vendredi 7 septembre 2018. (Crédit : AP Photo/Hektor Pustina)

Le radiodiffuseur national israélien ne perdra pas les droits de retransmission des matchs de qualification pour l’Euro 2020 et la Coupe du monde 2022 après que l’instance européenne de football a retiré une demande antérieure lui interdisant la diffusion des matchs en Cisjordanie, selon un article publié mardi.

Le radiodiffuseur national Kan avait offert 5 millions d’euros pour les droits de retransmission en Israël des matchs de qualification des deux compétitions internationales de football, a rapporté le quotidien Yedioth Aharonoth au début du mois. L’appel d’offres a été mené par une société américaine, CAA11.

Le contrat avec l’Union des associations européennes de football [UEFA – Union of European Football Associations] stipulait toutefois que Kan ne pouvait retransmettre les matchs qu’à l’intérieur de la Ligne verte, et non dans ce que l’UEFA considère comme étant « les Territoires palestiniens ». Cette condition signifiait que les citoyens israéliens vivant dans les implantations ou à Jérusalem Est auraient été dans l’impossibilité de regarder les matchs – une condition inacceptable pour Kan, qui a ensuite informé l’UEFA qu’elle renonçait à sa candidature.

Mais une solution a récemment été trouvée après que de hauts responsables de la Fédération israélienne de football ont contacté l’UEFA sur cette question, a rapporté Yedioth mardi.

L’organisme européen a ensuite eu des entretiens informels avec les responsables de Kan, selon le rapport, et a envoyé lundi un contrat révisé permettant au diffuseur de retransmettre les matches en Cisjordanie à une condition – qu’il diffuse également les matchs en arabe et qu’il utilise la diffusion des matchs d’une société qatarie qui a acheté les droits pour les diffuser au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ce qui comprend « les Territoires palestiniens ».

Ofer Eini, président de la Fédération israélienne de football durant une conférence de presse, à Ramat Gan, le 6 juin 2018. (Crédit : AFP / JACK GUEZ)

Kan a répondu au rapport en disant qu’il s’efforce de diffuser « à tous les citoyens israéliens où qu’ils vivent, où qu’ils soient, et est heureux d’acheter les droits de diffusion… et de proposer des émissions en clair et gratuitement à tous les citoyens israéliens ».

La solution serait intervenue après près d’un an de négociations entre Kan et l’association européenne de football.

Kan, qui avait prévu de diffuser les matchs avec des commentaires en hébreu sur la Onzième chaîne, et avec des commentaires en arabe sur la Trente-troisième chaîne, avait proposé de ne diffuser les matchs que par câble et satellite et de veiller à ce que ceux qui ne sont pas résidents en Israël puissent les recevoir.

Kan a donc diffusé la dernière Coupe du Monde à tous les citoyens et résidents israéliens en hébreu et en arabe. Toutefois, l’appel d’offres avait été lancé à l’époque par une société européenne. La CAA11 avait refusé d’intervenir jusqu’à la récente évolution de la situation.

La Fédération israélienne de football a déclaré avoir été en contact avec l’UEFA « dès que le problème nous a été signalé », ajoutant qu’elle était parvenue à un accord avec l’organisme européen selon lequel les émissions devraient « se poursuivre, maintenant et à l’avenir, conformément aux règles en vigueur jusqu’ici, et qui garantissent la réception des retransmissions par tous les citoyens israéliens ».

« Nous remercions les dirigeants de l’UEFA pour leur aide dans la recherche d’une solution qui empêche une fois de plus toute tentative de lier le football à la politique ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...