Israël dit avoir abattu un drone du Hezbollah venant du Liban
Rechercher

Israël dit avoir abattu un drone du Hezbollah venant du Liban

Cette annonce intervient quelques jours après une montée des tensions entre le groupe terroriste libanais et l'État hébreu à la frontière

Photo prise le 20 mai 2021, depuis la ville de Metula dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban où flotte le drapeau israélien, avec en arrière-plan des gens à la périphérie du village de Kfarkila dans le sud du Liban, brandissant des drapeaux palestiniens, libanais et du Hezbollah, organisation soutenue par l'Iran. (Crédit : Jalaa Marey / AFP)
Photo prise le 20 mai 2021, depuis la ville de Metula dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban où flotte le drapeau israélien, avec en arrière-plan des gens à la périphérie du village de Kfarkila dans le sud du Liban, brandissant des drapeaux palestiniens, libanais et du Hezbollah, organisation soutenue par l'Iran. (Crédit : Jalaa Marey / AFP)

L’armée israélienne a affirmé jeudi soir dans un communiqué avoir abattu un drone du mouvement terroriste chiite du Hezbollah en provenance du Liban voisin.

Cette annonce intervient quelques jours après une montée des tensions entre le groupe libanais et l’État hébreu à la frontière.

« L’armée israélienne a abattu mercredi un drone appartenant à l’organisation terroriste du Hezbollah qui avait pénétré en territoire israélien à partir du Liban », selon le communiqué.

« L’armée israélienne continuera d’agir afin d’empêcher toute violation de sa souveraineté », poursuit-elle.

Israël a mené des frappes sur le Liban vendredi dernier en riposte à des tirs de roquettes venant de ce pays revendiqués par le Hezbollah, deux jours après des échanges de tirs similaires.

En 2006, la dernière grande confrontation entre Israël et le Hezbollah avait fait plus de 1 200 morts côté libanais et 160 côté israélien.

Après différents conflits, Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre et la Force intérimaire des Nations unies (Finul) est déployée dans le sud du Liban pour faire tampon entre les deux pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...