Israël émet l’ordre de pré-démolition d’un village bédouin
Rechercher

Israël émet l’ordre de pré-démolition d’un village bédouin

Les soldats israéliens ont informé les habitants et l’école de Khan al-Ahmar, près de Jérusalem, qu’ils devaient "cesser les constructions"

Des soldats israéliens accrochent des ordres de démolition sur une structure illégale dans le campement bédouin de Khan al-Ahmar, au nord-est de Jérusalem, en février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Des soldats israéliens accrochent des ordres de démolition sur une structure illégale dans le campement bédouin de Khan al-Ahmar, au nord-est de Jérusalem, en février 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter)

L’armée israélienne a distribué dimanche des ordres préliminaires de démolition pour 40 structures, dont des tentes, des huttes et une école d’un campement bédouin situé à proximité de Jérusalem.

Une centaine de personnes vivent dans le village de Khan al-Ahmar, situé au nord est de Jérusalem, près de Maale Adumim. Là-bas se trouve également la seule école bédouine de la région.

Selon les médias palestiniens, il a été demandé aux habitants de quitter les lieux avant jeudi.

Le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) a confirmé au Times of Israël que toutes les structures illégales ont reçu l’ordre de « cesser les constructions ».

L’institution, qui assure la liaison avec les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, n’a pas mentionné d’ordre d’évacuation des habitations mais a expliqué que les résidents ont été invités à une audience organisée jeudi, qui permettra à chacun d’eux d’exposer leur cas. Dans le passé, de tels ordres suivis d’audience ont souvent signifié l’imminence des démolitions.

Le COGAT n’a donné aucune date pour ces dernières mais il a expliqué que la mise en œuvre des ordres qui ont été donnés serait menée conformément aux directives gouvernementales et à l’approbation légale.

Le village, qui n’a ni infrastructures ni service, aurait dû être détruit il y a des années, mais l’armée israélienne n’était toutefois pas intervenue, en raison notamment des pressions européennes et américaines.

En 2012, le gouvernement avait annoncé un plan qui visait à réinstaller tous les habitants dans des habitations neuves situées dans la région d’an-Nuwayimah, dans la vallée du Jourdain.

Les habitants avaient rejeté cette offre, disant qu’elle empièterait sur leur mode de vie traditionnel et sur leurs relations avec les tribus bédouines voisines.

This morning the Israeli army invaded the Jahalin Bedouins community at Al Khan Al Ahmar northeast of the city of…

Posted by Usama Nicola on Sunday, 19 February 2017

En 2009, une organisation humanitaire italienne, Vento Di Terra, avait fait construire une école pour les enfants du secteur, faite de pneumatiques et de boue, qui accueille dorénavant plus de 100 élèves. Un mois après son ouverture, elle avait reçu signification d’un ordre de démolition.

Les responsables de l’Etat affirment depuis longtemps que le village a été illégalement construit et qu’il est trop proche de l’autoroute reliant Jérusalem à la mer Morte et dont l’expansion a été approuvée.

Le mois dernier, l’armée israélienne a démoli au moins 10 structures du village.

Les Bédouins de la zone vivent dans une pauvreté extrême, et leur taux de mortalité est très élevé.

Le mois dernier, un projet de loi controversé proposé par Naftali Bennett, président du parti HaBayit HaYehudi, pour annexer Maale Adumim, une implantation de Cisjordanie qui surplombe Khan al-Ahmar, avait été reporté d’au moins un mois, jusqu’à ce que le Premier ministre Benjamin Netanyahu se soit entretenu avec le président américain Donald Trump.

« Je soutiens la souveraineté israélienne à Maale Adumim, aurait dit Netanyahu. Il n’y a pas de doute sur Maale Adumim, et, dans un accord futur, elle restera sous souveraineté israélienne. Mais aujourd’hui, et à la demande de l’administration américaine, il nous a été demandé de ne pas créer de surprise et de formuler une politique conjointe. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...