Israël empêchera ses ennemis d’acquérir l’arme nucléaire, prévient Netanyahu
Rechercher

Israël empêchera ses ennemis d’acquérir l’arme nucléaire, prévient Netanyahu

Il s'agissait de la première réaction du Premier ministre au sujet de la reconnaissance par Israël du raid contre le site Al-Kibar, dans la province syrienne de Deir Ezzor, en 2007

Le réacteur nucléaire syrien al-Kibar avant, à gauche, et après, à droite, avoir été détruit par Israël, le 6 septembre 2007. (Tsahal)
Le réacteur nucléaire syrien al-Kibar avant, à gauche, et après, à droite, avoir été détruit par Israël, le 6 septembre 2007. (Tsahal)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé mercredi la détermination d’Israël à empêcher ses « ennemis » d’acquérir l’arme atomique, quelques heures après que l’Etat hébreu a reconnu avoir mené un raid aérien en 2007 contre un « réacteur nucléaire » en Syrie.

Le gouvernement israélien, l’armée israélienne « et le Mossad (les services de renseignements) ont empêché la Syrie de développer une capacité nucléaire, et tout le mérite leur revient », a déclaré M. Netanyahu sur Twitter.

« La position israélienne a été et reste constante : empêcher nos ennemis d’acquérir » l’arme atomique, a-t-il ajouté.

Il s’agissait de la première réaction de M. Netanyahu au sujet de la reconnaissance par Israël du raid, même s’il ne faisait guère de doute que l’Etat hébreu était derrière cette attaque contre le site Al-Kibar, dans la province syrienne de Deir Ezzor (est), dans la nuit du 5 au 6 septembre 2007.

Cette reconnaissance coïncide avec une multiplication de mises en garde de la part d’Israël contre le renforcement de la présence militaire iranienne dans la Syrie en guerre, et d’appels à corriger ou annuler l’accord conclu par les grandes puissances avec l’Iran sur les activités nucléaires de la République islamique.

M. Netanyahu n’a toutefois pas mentionné l’Iran dans son bref communiqué.

Dans la journée, le ministre de la Défense Avigdor Liberman avait affirmé que ce raid servait de message pour « tout le monde au Moyen-Orient ».

Et le ministre chargé des services de renseignements Yisrael Katz a évoqué un nouveau scénario de ce type à mots couverts. « Israël ne permettrait jamais que l’arme nucléaire tombe dans les mains de ceux qui menacent son existence: la Syrie hier, l’Iran aujourd’hui », a-t-il prévenu sur Twitter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...