Israël est un concept « fondamentalement progressiste » pour le maire de New York
Rechercher

Israël est un concept « fondamentalement progressiste » pour le maire de New York

Le Démocrate dit s'opposer au boycott du pays, ajoutant que, s'il est possible de critiquer Netanyahu, il faut aussi comprendre pourquoi Israël est "si important" dans le monde

Bill de Blasio, le maire de New York, s'exprime à une cérémonie d'ouverture pour The Shed, un nouvel espace culturel à Hudson Yards le 1 avril 2019, dans la ville de New York. (Spencer Platt/Getty Images/AFP)
Bill de Blasio, le maire de New York, s'exprime à une cérémonie d'ouverture pour The Shed, un nouvel espace culturel à Hudson Yards le 1 avril 2019, dans la ville de New York. (Spencer Platt/Getty Images/AFP)

JTA — Le maire de New York City, Bill de Blasio, a qualifié Israël de « concept fondamentalement progressiste » tout en critiquant le mouvement de boycott de l’État juif.

Dans une interview accordée à Bloomberg, il a été demandé à de Blasio s’il s’inquiétait d’une augmentation des soutiens apportés au mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) « à gauche ». Il a déclaré que la vaste majorité des Démocrates libéraux s’opposaient à cette initiative.

Évoquant les soutiens de BDS, il a dit : « Je respecte le droit qui leur est conféré par le Premier amendement mais cela ne m’empêche pas d’être profondément en désaccord avec leurs agissements. »

« Israël est un concept fondamentalement progressiste », a-t-il ajouté. « Il s’agit de créer un foyer pour une population opprimée depuis des millénaires et qui, aujourd’hui encore, est amenée à s’interroger sur sa sécurité dans le reste du monde. »

« Je ne sais pas ce qui peut être plus progressiste qu’un foyer offert aux opprimés », a-t-il continué.

« On peut être en désaccord avec Benjamin Netanyahu mais comprendre en même temps pourquoi Israël est si important dans notre monde. Et je suis heureux de pouvoir débattre de cela partout où c’est possible, à n’importe quel moment. C’est un sujet au cœur de nos valeurs en tant que Démocrates et en tant que progressistes », a-t-il poursuivi.

Il a indiqué qu’il pensait que les Démocrates devaient défendre Israël et a noté qu’il soutenait une solution à deux États dans le conflit israélo-palestinien.

« Il faut dire que je suis constamment en désaccord avec Netanyahu, et que la vérité est que je suis impatient qu’il ne soit plus Premier ministre », a-t-il précisé.

De Blasio, qui quittera ses fonctions l’année prochaine suite aux élections municipales de l’automne dernier, a été une voix pro-israélienne éminente dans le mouvement progressiste au cours de son mandat.

La vague plus jeune de députés progressistes de New York a, elle aussi, adopté largement un positionnement pro-Israélien et anti-BDS. Le représentant Ritchie Torres, dont le 15ème district est dans le Bronx, est soutenu par des groupes pro-israéliens pour son appui fervent à Israël.

Le représentant Jamaal Bowman, qui a évincé le pro-israélien de longue date Eliot Engel lors de Primaires du Parti démocrate, l’année dernière, a exprimé avec force ses critiques de certaines politiques israéliennes sous Netanyahu mais il ne soutient pas le mouvement BDS, et il a évoqué ses initiatives visant à tenter de se rapprocher de ses administrés juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...