Israël et l’AP démentent la requête de reporter la rencontre Netanyahu-Abbas
Rechercher

Israël et l’AP démentent la requête de reporter la rencontre Netanyahu-Abbas

Le Premier ministre de l'AP affirme que sa soi-disante rencontre avec l'officier de Tsahal n'a jamais eu lieu

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Le coordinateur du gouvernement dans les Territoires, le général Yoav Mordechai (à gauche) (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le coordinateur du gouvernement dans les Territoires, le général Yoav Mordechai (à gauche) (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les responsables hauts gradés israéliens et de l’Autorité palestinienne ont démenti lundi les informations publiées dans un article libanais qui affirmaient que Jérusalem cherchait à reporter la rencontre entre le Premier ministre, Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, qui a actuellement lieu à New York.

Selon le journal libanais Al-Akhbar, qui s’est fondé sur un document de l’AP (en arabe), Netanyahu et Abbas devrait se rencontrer après leurs conversations (et celle avec le président israélien Reuven Rivlin) après l’attaque terroriste du 31 juillet à Duma, au cours de laquelle 3 membres de la famille Dawabsha ont été tués.

Mais le journal a affirmé que le coordonnateur d’Israël des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), le major-général, Yoav Mordechai, avait surpris Premier ministre de l’AP Rami Hamdallah, et le ministre des affaires civiles, Hussein al-Sheikh, quand il leur a dit lors d’une réunion le 9 septembre, que Netanyahu voulait reporter la réunion avec Abbas à après l’AG des Nations unies, accédant à une demande par les Américains.

Mordechai a démenti lundi qu’il avait demandé à retarder la réunion, qualifiant l’article de « faux, et c’est un euphémisme ».

Hamdallah a également démenti les faits rapportés dans l’article, a indiqué le site hébreu Walla lundi, affirmant même que la rencontre avec Mordechai n’avait pas du tout eu lieu.

« Ceci est une fausse déclaration dont le but est de nuire à la direction palestinienne », a déclaré le bureau de Hamdallah dans un communiqué.

« Nous envisageons une action en justice contre le journal ». La déclaration a même ajouté que Hamdallah était en chemin pour Paris le 11 septembre – bien que la réunion aurait eu lieu deux jours auparavant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...