Israël et le FBI enquêtent sur les vidéos de Netanyahu et de Rivlin en ‘nazis’
Rechercher

Israël et le FBI enquêtent sur les vidéos de Netanyahu et de Rivlin en ‘nazis’

Comme le créateur de ces vidéos serait apparemment américain, ses actions peuvent tomber sous la loi sur la liberté d'expression

Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu présentés  comme des nazis par un utilisateur de YouTube (Capture d'écran)
Le président Reuven Rivlin (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu présentés comme des nazis par un utilisateur de YouTube (Capture d'écran)

La police travaille avec le FBI sur l’enquête sur les récentes vidéos dépeignant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin et la présidente de la Cour suprême Miriam Naor comme des nazis, a-t-on annoncé aux informations de la Deuxième chaîne mercredi.

Le créateur des vidéos serait un Américain et ses actions pourrait ne pas faire l’objet de poursuites.

En Israël, les vidéos seraient considérées comme une incitation [à la haine] et serait une infraction punissable. Aux États-Unis, cependant, elles peuvent tomber sous la liberté d’expression.

Les clips montrent Rivlin, Netanyahu et Naor en uniforme SS, parlant dans une langue qui sonne comme de l’allemand. « Je suis un président hypocrite qui se hait », explique les sous-titres en hébreu sur la vidéo de Rivlin. « Quand les Juifs sont assassinés, cela ne m’intéresse pas … Je suis un nazi qui hait les Juifs ».

La présidente de la Cour suprême Miriam Naor en costume nazi (Crédit : Capture d'écran YouTube)
La présidente de la Cour suprême Miriam Naor en costume nazi (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Netanyahu, avec une moustache d’Hitler, qui a été doublé, affirme : « Bienvenue au camp de concentration d’Israël… Nous avons une peur bleue des Musulmans. Le sang juif ne vaut pas cher ».

Naor salue aussi les « citoyens du camp de concentration d’Israël » et dit que la Cour suprême est « le véritable dirigeant » de la nation.

L’homme derrière ces vidéos, un résident de New York, a déclaré à Ynet que personne ne l’avait informé qu’il faisait l’objet d’une enquête.

Il a admis avoir téléchargé les vidéos ainsi qu’une photo de Rivlin en keffieh. Il a également avoué avoir photoshoppé l’année dernière les photos du ministre des Finances de l’époque, Yair Lapid, Rivlin, et la ministre de la Justice de l’époque, Tzipi Livni, comme des nazis.

« Personne ne m’a dit qu’ils allaient enquêter sur moi. Il n’y a pas crime ici », s’est-il défendu. « J’ai fait ces vidéos et l’image de Rivlin dans un keffieh et le symbole du Hamas – la police le sait ».

Le suspect a dit qu’il était « juste un gars séculaire qui en a marre que les Juifs soient abandonnés à leur sort ».

« Un musulman a été brûlé, probablement un futur terroriste, et il y a beaucoup de tapage. Et notre président accuse tous les Juifs pour ce crime. C’est illogique. Où était le président lorsque les Juifs étaient assassinés chaque lundi et jeudi ? » s’interroge-t-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...