Israël et Russie feront « équipe » pour le retrait des forces étrangères en Syrie
Rechercher

Israël et Russie feront « équipe » pour le retrait des forces étrangères en Syrie

"Le président Poutine et moi-même sommes également tombés d'accord sur un objectif commun : le retrait des forces étrangères, a déclaré le Premier ministre

Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 25 juin 2012 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/Flash90)
Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 25 juin 2012 (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a indiqué dimanche qu’Israël et la Russie allaient former une équipe ayant pour but le retrait des forces militaires étrangères arrivées en Syrie après le début de la guerre civile en 2011.

Israël cherche à éviter que l’Iran, son ennemi juré, ne reste et s’implante militairement chez son voisin syrien.

Téhéran et Moscou sont des alliés du régime de Bachar al-Assad et lui ont permis d’infliger de nombreuses défaites aux rebelles et aux jihadistes et de reprendre près des deux-tiers de la Syrie.

Benjamin Netanyahu a rencontré mercredi le président russe Vladimir Poutine à Moscou pour discuter de la présence iranienne dans le pays.

« J’ai affirmé de manière extrêmement claire qu’Israël ne permettra pas l’implantation militaire de l’Iran en Syrie et j’ai également été extrêmement clair sur le fait que nous continuerons à mener des actions militaires contre cela », a déclaré dimanche le chef du gouvernement israélien en introduction du Conseil des ministres.

« Le président Poutine et moi-même sommes également tombés d’accord sur un objectif commun : le retrait des forces étrangères qui sont arrivées en Syrie après le début de la guerre civile. Nous avons convenu d’établir une équipe commune afin de poursuivre ce but ainsi que d’autres objectifs », a-t-il ajouté.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), des milliers de combattants pro-iraniens ont été déployés au fil des plus de sept années de conflit en Syrie, dont des membres de la force Qods dirigée par le général Qassem Soleimani, un artisan de la stratégie militaire iranienne dans la région.

Ces dernières années, Israël a mené de nombreux raids aériens ou des tirs de missiles contre des objectifs militaires iraniens en Syrie ou des convois d’armes sophistiquées destinées au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

En 2015, Israël et la Russie ont mis en place un mécanisme de « déconfliction » afin d’éviter les accrochages entre leurs armées en Syrie.

Mais cette coordination a été mise à mal lorsqu’un avion militaire russe a été abattu par erreur par la défense antiaérienne syrienne, après un raid israélien en Syrie, le 17 septembre. Quinze militaires russes avaient été tués.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 360 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...