Israël inaugure un terrain de baseball en mémoire d’Ezra Schwartz
Rechercher

Israël inaugure un terrain de baseball en mémoire d’Ezra Schwartz

L'étudiant américain, fan de ce sport, a été tué en 2015 dans une fusillade en Cisjordanie

L'inauguration d'un terrain en l'honneur d'Ezra Schwartz (Un terrain pour Ezra / Facebook)
L'inauguration d'un terrain en l'honneur d'Ezra Schwartz (Un terrain pour Ezra / Facebook)

JTA — L’adolescent américain Ezra Schwartz ne jouera jamais sur le terrain de baseball à Raanana qui porte son nom.

Mais des centaines de jeunes israéliens, dont certains cousins d’Ezra, auront cette chance. En jouant, ils honoreront la mémoire d’un jeune homme qui allait se porter volontaire dans une réserve naturelle quand il a été tué dans une fusillade terroriste en Cisjordanie.

La semaine dernière, des adolescents israéliens et leurs parents, accompagnés par l’équipe olympique de baseball d’Israël, qui prépare les Jeux de Tokyo cet été, ont inauguré le terrain que l’on a surnommé « Un terrain pour Ezra ». Les organisateurs espèrent que le terrain, situé dans le parc Raanana au centre d’Israël et construit avec les fonds levés par la famille Schwartz, le Jewish National Fund et la Fédération israélienne de Baseball, sera prêt cet automne.

Dans un message lu à la cérémonie, son père a déclaré qu’Ezra était un « garçon qui aimait le baseball ».

« Rien ne rendait Ezra plus heureux que d’être sur un terrain de baseball. Je ne peux pas m’imaginer la vie d’Ezra sans baseball, et je ne peux pas l’imaginer grandir et ne pas avoir de terrain pour jouer », a déclaré Ari Schwartz dans le message, qui a été lu la semaine dernière par l’oncle de l’adolescent, Yoav Schwartz de Raanana. Maintenant, ces garçons et ces filles en Israël auront un terrain ».

« Ce terrain est un cadeau d’Ezra à tous les enfants qui riront et crieront après une belle victoire. Ce terrain est un cadeau pour que les enfants puissent lancer, attraper des balles et courir pendant de nombreuses années. Ce terrain donne le sentiment qu’Ezra partage sa passion avec tous ces enfants qui vont créer des souvenirs ici qu’ils n’oublieront jamais ».

Ezra a étudié pendant un an à la Yeshivat Ashreinu à Beit Shemesh, il voulait ensuite s’inscrire à la Rutgers University dans le New Jersey quand il a été tué. Un terroriste palestinien a tiré sur un mini-van dans lequel Ezra se trouvait autour de l’implantation Etzion. Ezra, qui vivait en banlieue de Boston, avait 18 ans.

Ezra Schwartz, âgé de 18 ans et originaire du Massachusetts, a été tué lors d’une attaque terroriste au carrefour de Gush Etzion, le 19 novembre 2015. (Crédit)

Le parc, qui dispose maintenant d’un sentier en l’honneur de l’adolescent, avait été établi un an plus tôt en mémoire de trois adolescents israéliens qui avaient été enlevés en juin 2014 par des Palestiniens à un carrefour dans le Gush Etzion et ensuite tués par leurs ravisseurs. La zone était auparavant une forêt négligée remplie de poubelles qui avait été convertie en réserve naturelle.

En plus de son amour pour le baseball, Ezra était un fan dévoué des New England Patriots. L’équipe de la NFL lui avait rendu hommage avec une minute de silence observée quelques jours après son meurtre – en montrant une photo de lui en train de porter le maillot de l’équipe sur les écrans du Stadium Gillette. Le propriétaire de l’équipe Robert Kraft, qui est juif, avait rendu une visite lors de la Shiva à la famille.

Selon son père, Ezra avait adoré être en Israël pour son année pré-universitaire. Il était très content de voir que le baseball gagnait en popularité dans le pays.

Des centaines d’Israéliens, principalement des garçons, jouent dans les équipes de baseball de Raanana à partir du CE2. (Il y a aussi une fédération de softball pour les filles).

Raanana a également une équipe professionnelle, l’Express, dans la Fédération israélienne de Baseball (FIB). Mais la ville ne disposait pas de terrain depuis plusieurs années, alors que des immeubles ont été construits sur le site de l’ancien terrain. Les équipes ont utilisé l’un des principaux terrains de la FIB à Petah Tikva comme base.

Dans son message, Ari Schwartz parlait des leçons de vie que lui et son fils ont appris du baseball.

« Le baseball lui a beaucoup appris. Ce sport lui a inculqué non seulement la confiance en soi et la fierté, mais aussi comment échouer et accepter l’échec, pouvait-on lire dans le message. Cela lui a appris que le travail dur paie, que l’entraînement paie. Cela lui a appris à soutenir ses coéquipiers et à écouter ses entraîneurs. Il est devenu un grand coach et a transmis ce qu’il avait appris à ces coéquipiers et à ses frères, mais aussi à moi. Je suis devenu un meilleur entraîneur et un meilleur père en apprenant d’Ezra ».

פורסם על ידי ‏‎A Field for Ezra‎‏ ב- יום רביעי, 15 בינואר 2020

« Je suis peut-être un meilleur coach grâce à Ezra et je suis peut-être un meilleur père grâce à tout ce que j’ai appris d’Ezra, mais je suis un père en souffrance ».

Ari Schwartz a appelé à construire le terrain en réponse au terrorisme et comme une manière de marquer la vie de son fils. Mais la réalité reprend le dessus.

« Cela ne sera pas un terrain de rêves comme dans les films, a-t-il dit. Je ne pourrai plus jamais jouer avec mon fils ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...